Le confinement aura apporté son lot de bénédictions; parmi elles, le fait que je me sois remis au synthé et mis à la guitare. Il en est sorti une série de compositions inspirées…

J’ai le plaisir de vous en partager quelques unes. En attendant l’album si ça vous plait. Sans prétentions vocales et musicales 🙂 et avec des imperfections d’enregistremet liées à mes moyens techniques limités, pour le simple plaisir de partager des notions profondes différemment.

Cantique or not cantique ?

Derrière ses allures sentimentales, ce texte est un cantique que je commenterai lors des retraites en présentiel à GARZEN.

Sur la voie du Bouddha, il y a mille et une manières de se connecter à la nature de l’esprit (notre nature de bouddha) et d’entrenir ce placement. Vaste et profond sujet !

Les Pionniers fondateurs en piste dans le programme Touchez le Bouddha l’eXpériences remarqueront de belles instructions dzogchèn… top secrètes.

Durant les retraites à GARZEN, mes toutes récentes compositions musicales (généralement plus pop folk que ce titre) viendront compléter la palette d’approches à notre service sur la voie de l’éveil. Ce sont les bénédictions du confinement !

A tout de suite via l’audio… sans prétentions vocales :))

Vos feedbacks seront les bienvenus.

L’enregistrement audio n’est pas professionnel… Mais l’idée est là et j’ose faire ce grand saut 😉

Cliquer sur LISTEN IN BROWSER si vous êtes sur téléphone.

Si le morceau coupe, le lire en cliquant ici.

Paroles

Tu m’éclipses   

Sur les chemins de la Vie, pour embellir mes rêves je t’équinoxe, tu m’éclipses

Dans une secrète alchimie on s’embellit, ça nourrit

Je t’imagine et tu m’achèves

On se cherche et on se fuit

Avec ton sublime pouvoir tu m’espaces, je t’enlace

Nous nous pulvérisons, sublimation

Attention

Élévation

Attention

Élévation

On se lève de bon matin

On se prend la main

On se couche dans les foins

On se lève de bon matin

On se prend la main

On se couche dans les foins

La botte déficelée

Je suis comme un violon sans corde

Un moulin sans eau

Tel un cadavre

En les flammes

De l’ici et maintenant

Les chacals et les vautours

C’est bancal et joue des tours

A l’Amour

Les chacals et les vautours

C’est bancal et joue des tours

A l’Amour

La botte déficelée

Je suis comme un violon sans corde

Un moulin sans eau

Auteur/compositeur/interprète : Arnaud Perdry (Lama Arnaud Guétcheu)

Commentaire et pratique extensifs

Pour déguster tout se qui se cache derrière ces paroles, j’ai intégré des chansons aux programmes des retraites que je propose en présentiel. Elles permettront de faire le pont de façon inspirante entre les enseignements traditionnels les plus profonds du boudhidsme himalayen et votre quotidien.

Qu’aimeriez-vous partager après l’écoute ?

Autres chansons