Lama Arnaud Guétcheu

Partage de plusieurs lignées spirituelles

Bonjour,

c’est une Grande Joie de passer un petit moment avec vous via cet espace de rencontre…

A partir de 1992, je me suis engagé assidument dans la voie du bouddhisme himalayen pour en découvrir les “mystères”. En particulier via la traditionnelle retraite de 3 ans et 3 mois à l’issue de laquelle on peut être qualifié de lama si on consacre une partie de notre vie à la transmission.

Je suis donc lama laïc à votre service.

Pendant longtemps j’ai eu la conviction que les grands maîtres tibétains avaient quelque chose de “différent”, qu’ils avaient un karma exceptionnel, “un gène” différent des miens, je les admirais sur leurs trônes. Rêvant à une prochaine vie où je pourrais réaliser leur sagesse. Vous savez cette vie après toutes celles où on doit se purifier…

Et puis, grâce à l’étude la réflexion et la méditation, j’ai eu des expériences “significatives” qui font faire des pas de géants sur le chemin de l’Éveil en 5 stades. Ce qui a transformé mon regard :

Si les maîtres enseignent c’est parce que, pour beaucoup, ils ont réalisé la nature de l’esprit (leur nature de bouddha) et ont ainsi la preuve que chaque être possède cette nature de bouddha. La question n’est donc pas “comment et par qui l’Éveil vous sera transmis“, mais “quand vous réaliserez votre nature de bouddha, déjà présente?

Après être sorti de 5 longues années de stricte retraite, j’ai décidé qu’il en serait de même pour vous, pour toi : en marche pour accéder aux stades avancés de la voie de l’Éveil.

Terres de Repos est un espace unique où je vais vous partager des pépites : celles partagées par les plus grands maîtres himalayens en particulier, mais nous allons les déguster PLEINEMENT grâce à des perles innovantes modernes qui en révèlent les subtilités.

Nous ne tournerons pas autour du pot, ici les hèmes de prédilection sont les plus difficiles à appréhender : non-dualité, Éveil, vacuité, nature de bouddha, 3 corps de bouddha… Mais pour cela j’ai des clés 😉

Pourquoi ces thèmes majeurs ?

Parce que toute approche qui ne vise pas la réalisation effective de ces notions n’est pas une voie d’Éveil mais une voie de développement personnel. Avec ce type de voie “le naturel revient au galop“. Avec la voie du Bouddha, les réalisations coupent à la racine tout ce qui masque votre nature de bouddha… qui est DEJA LA, complètement épanouie mais (simplement) non reconnue.

L’objectif est clair

Mon objectif est clair :

vous aider à accéder au

3e stade du chemin de l’Éveil.

C’est le stade où la nature de l’esprit, votre nature de bouddha est reconnue.

Il ne s’agit pas du plein Éveil mais d’une étape significative et peu fréquemment réalisée par les pratiquants, même de longue date. C’est  à partir de ce stade que les pratiques spirituelles avancées manifestent toute leur puissance.

Si vous êtes pratiquant de la voie du Bouddha depuis longtemps, vous savez que l’introduction à la nature de l’esprit est rarement obtenue. Ici, vous accéderez à des clés rarement transmises ! Nous aurons le temps d’en parler… Que vous soyez débutant, intermédiaire, avancé ou même expert, j’ai des Trésors à vous partager. Comme le dit Khènpo Tsultrim Rinpoché.

Suis-je éveillé ?

C’est une question très fréquente. Si les bouddhas déclarent eux-mêmes que personne n’est bouddha, et que le Dalaï Lama dit n’être un simple moine, comment voudriez-vous que je me déclare bouddha ?

L’Éveil est une notion subtile qui se réalise à plusieurs degrés. “L’introduction à la nature de l’esprit“, lorsqu’elle est effective, est le premier degré.

Mon parcours m’a permis de recevoir de nombreuses formes de bénédictions des maîtres de plusieurs lignées, ce qui facilite les choses…

Au fil de votre propre cheminement, vous pourrez mesurer par vous-même les qualités de votre serviteur… qui est toujours en chemin 😉

Filiation spirituelle (en bref)

Il paraît que les informations officielles doivent être rédigées à la 3e personne , allons y 😉

Lama Arnaud Guétcheu a un parcours spirituel lié principalement à deux écoles : les écoles shangpa kagyü et karma kagyu.

Khyungpo Neljor
l’un des premiers maîtres tibétains de la ligne Shangpa Kagy
ü

L’école Shangpa Kagyü est une des huit écoles de transmission du bouddhisme au Tibet.

Milarépa et maîtres de la lignée Karma Kagyu, dont Taï Sitou Rinpoché (en bas)

L’école Karma Kagyü est une branche de l’école Kagyu, l’une des quatre écoles majeures du bouddhisme himalayen.

Sortie de retraite de 3 ans avec la coiffe Shangpa et le zen aux couleurs des 4 activités pour son propre bien et celui de tous les êtres.
Caisse de méditation (et lit) pendant la retraite de 3 ans et 3 mois

Retraite de 3 ans et 3 mois

Lama Arnaud Guétcheu a fait la traditionnelle retraite de 3 ans et 3 mois (2003-2007) au sein de l’école Shangpa. Dans le centre de retraite de Naro Ling sous la direction du Vénérable Lama Tendar, au centre qui se nomme désormais Paldenshangpa en Bourgogne. C’est parce qu’il a parachevé cette retraite et qu’il consacre une partie de sa vie à la transmission qu’il porte le nom de lama.

Parce qu’il n’a pas pris les voeux de moine, il a une vie laïque. Il est lama laïc.

Lama Arnaud Guétcheu

 

Contribution à l’UNESCO lors d’un colloque

“La Paix dans le monde par l’éduction spirituelle”.

Filiation spirituelle

Bokar Rinpoché

(1940-2004)

Pour réaliser la retraite de 3 ans et 3 mois shngape kagyu, Lama Arnaud Guétcheu a reçu les intiations shangpa de Bokar rinpoché, l’un des détenteurs de l’école shangpa, en son monastère en Inde.

Le Vénérable Lama Tèndar

Il a accompli deux longues retraites (1 an: 2000/2001 et 4 ans 2003/2007) sous la bienveillante guidance spirituelle du Vénérable Lama Tèndar, un lama bouthanais incarnant à merveille les 4 activités propres aux maîtres et yogis. Si c’est Bokar Rinpoché qui a planté les graines en lui grâce aux initiations shangpa, c’est le Vénérable Lama Tèndar qui l’a accompagné “de près”. C’est en manifestant les 4 types d’activités dignes d’un grand maître qu’il a permis aux bénédictions profondes de plusieurs lignées spirituelles d’iriguer le coeur de Lama Arnaud Guétcheu.

Depuis plus de vingt-sept années (1992), le Vénérable Lama Tèndar et le Vénérable Lama Shérab Dordjé (son frère), ses principaux lamas desquels il est proche, lui ont manifesté un amour et une sagesse insondables.

Il a pour eux un amour et une dévotion inconditionelle.

Lama Shérab Dordjé

Si les détenteurs de lignées ont un rôle important, “les lamas de proximité” jouent un rôle primordial dans la vie du disciple. Surtout si ces derniers ont de grandes réalisations…

Ses deux lamas de coeur lui ont transmis la sève des enseignements Shangpa et des pratiques d’autres écoles; mais surtout transmis une façon vivante de pratiquer et d’intégrer le dharma au quotidien qui transforme les obstacles en sources de bénédictions.

Maîtres majeurs principaux

Taï Sitou Rinpoché

Pour maintenir un lien pur avec des maîtres majeurs, c’est à dire reconnus officiellement comme détenteurs de lignées, il se rend régulièrement auprès de Taï Sitou Rinpoché (l’un des régents de la lignée karma Kagyu) duquel il a reçu de nombreuses initions dont le cycle complet du Rinchen Terzoe. Auprès de lui, il suit actuellement un cycle de 7 retraites annuelles sur le Mahamoudra.

Ayang Rinpoché

Il a reçu plusieurs fois la transmission des powa drikung et nyingpa auprès d’Ayang Rinpoché qui appartient aux deux lignées Drikung Kagyu et Nyingma du bouddhisme tibétain.

La pratique de powa permet d’accompagner les mourants et les défunts dans les processus de la mort et du bardo. Mais c’est également une pratique de réalisation de la nature de l’esprit au moment de la mort ou de notre vivant.

A plusieurs reprises encouragé par Khènpo Tusltrim Rinpoché, un grand maître tibétain, maître de méditation des plus grands maîtres kagyu contemporains, Lama Arnaud Guétcheu a compilé des enseignements au sein de la voie du Mahamoudra des Sublimes, une voie d’Eveil traditionnelle et innovante.

Vous pouvez parcourir les premiers degrés de cette voie via le kit pédagogique Bouddha le Grand Rêveur.

Vision

Toute activité de transission spirituelle se place dans le cadre d’une vision ayant ses fins et ses “postulats”.

Conformément à la vision du Bouddha, Lama Arnaud Guétcheu est fermement enraciné en la certitude que la nature profonde de chaque être est la nature de bouddha; celle-ci ne dépendant ni d’une époque, ni d’une tradition spirituelle, ni d’une cultre… La nature de bouddha est la nature profonde de tout être.

De là, il en découle une vision profondément interreligieuse, intermystique, interdisciplinaire : l’ensemble des grandes voies spirituelles authentiques conduisent l’individu à reconnaitre sa nture profonde. Dans le bouddhisme cette reconnaissance est appelée Eveil.

Mission

L’activité de Lama Arnaud Guétcheu se situe dans cette ligne, elle vise à partager des enseignemetns et moyens habiles pouvant reconduire l’individu à reconnaitre sa nature de bouddha; ces transmissions pouvant être utiles à tous, quelque soit sa tradition spirituelle. Néanmoins certaines transmissions nécessitent que le méditant ait pris refuge en la voie du Bouddha. (En savoir plus à ce sujet)

Lama Arnaud Guétcheu est également chrétien baptisé et a reçu la communion sous l’abre de l’Eveil du Bouddha à Bodhgaya. Il considère que les enseignements profonds de chaque grande spiritualité peuvent être utiles à tous, si on sait les appréhender dans leur subtilité. Il aime les enseignements des grands maîtres tels que Maître Eckart, Sainte Thérèse d’Avilla, Denys l’Aréopagite…

Sa mission de transmission, tournée vers l’union des spiritualités, est dénuée de toute intention prosélyte. Le prosélytisme étant le signe de la non reconnaissance de la profondeur universelle de chacune des traditions authentiques. Le XXIe siècle sera-t-il celui où l’essence des grandes traditions sera-t-elle célébrée par tous ?

“Il n’est pas nécessaire de changer de tradition; il faut bien connaitre celle dans laquelle on est engagé.”

Le Dalaï Lama

modele SOUTIEN SOLIDAIRE

Afin de pouvoir se consacrer entièrement à la transmission, Lama Arnaud Guétcheu a décidé de ne plus consacrer de temps à “un travail alimentaire”, ni de s’installer dans un centre du dharma établit qui constitut un cadre souvent contraignant quasiment toujours plein d’obstacles. Il a opté pour un modèle innovant en ligne où il monétise des contenus.

A l’heure de mettre à jour cette page, sa situation reste précaire mais assumée car le jeu en vaut la chandelle : il est disponible et sert ceux qui sont engagés dans la pratique.

Soutenir son activité contribue au cheminement de ceux qu’ils guident et de ceux qui sont en lien avec ces personnes.

fleche bas1

FAIRE UN DON2

 

anraud guetcheu pourquoi

Guétcheu est une abréviation d’un nom qui signifie “L’excellente vertu de développer les enseignements du Bouddha”

Le nom Guétcheu vient de son nom de refuge (“baptême bouddhiste”) Karma Guélek TcheuPel.. Il est d’usage d’utiliser une abréviation du nom complet.

Karma désigne l’école Kagyu du bouddhisme himalayen en laquelle il a pris refuge (une forme de “baptême”), sa Sainteté Karmapa est le maître de cette lignée. Cette lignée met l’accent sur la méditation et la transmission orale de maître à disciple. Cette école passe par le célèbre anachorète tibétain Milarépa.

Gué vient de vertu Lek : excellente

Tcheu : signifie les enseignements du Bouddha

Pel: accroître

L’une des traductions possibles de son nom est donc “L’excellente vertu de développer les enseignements du Bouddha”… tout un programme… un challenge permanent qui nous invite à dépasser nos limitations…

DENT DU BOUDDHA

Connaissez-vous l’histoire de la dent du Bouddha où une femme, emplie de dévotion pour le Bouddha qu’elle n’avait jamais vu, a atteint l’éveil en voyant la dent du Bouddha ? En fait, cette dent n’était que la dent d’un chien !

La vision pure est avant tout l’affaire de celui qui la manifeste. Il est un dicton tibétain qui dit:

Regarde cet homme. Regarde-le comme un chien et reçois les bénédictions d’un chien. Regarde-le comme un ami et reçoit les bénédictions d’un ami. Regarde-le comme un maître et reçois les bénédictions d’un maître. Regarde-le comme un bouddha et reçoit les bénédictions d’un bouddha.

Pour Lama Guétcheu, porter l’habit c’est donner l’opportunité aux autres de manifester leur vision pure.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, lire le chapitre “invoquer la magie” dans le livre Shambhala – La voie sacrée du guerrier de Chögyam Trungpa. C’est un livre exceptionnel !

 

Pour une vie pleine de sens et gouteuse, soyons des méditants assidus, inspirés et ambitieux !

Que le feu d’artifice des bienfaits de la méditation vous inonde de joie !

Puissions-nous être des révélateurs de zénitude et des catalyseurs de santé globale.

Pour votre bien et celui d’autrui.

“Puisse l’activité déployée via ce blog être un hommage à mes maîtres.

Puisse leur activité être bénéfique au plus grand nombre.

Puisse la vie des maîtres être longue et leur activité continuer à faire fleurir les champs de lotus.”

Lama Arnaud Guétcheu

 

arnaud guetcheu NEW chaleureusement

Page mise à jour le 26/07/2019

Accès aux informations légales

NEWSLETTER

Pour rester informé des publications de Lama Arnuad Guétcheu, vous pouvez vous inscrire à la newsletter TERRES DE REPOS.

S’incrire à la newsletter

Go to Top
Follow by Email
Facebook
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn
Instagram