Kalou Rinpoché affirmait que l’ensemble des grandes traditions spirituelles sont bénies par (la compréhension de) la nature de l’esprit.

Si on étudie de près la mystique chrétienne avec des sages tels que Maître Eckart, et si on a développé une certaine intuition de la nature de l’esprit, nous pouvons nous régaler avec des enseignements chrétiens.

Êtes-vous prêt ?

Si vous êtes fâchés avec la religion chrétienne, préparez-vous à réviser vos jugements.

Je vous propose de faire le parallèle entre la vacuité, les trois corps de bouddha et “le néant” que vit Paul les yeux ouvert sur la montagne. Voici un bref commentaire de Maître Eckart, un grand théologien chrétien. Je vous propose ensuite mon commentaire.

[Dans les actes Actes des Apôtres il est écrit :] « Paul se releva de terre et, les yeux ouverts, il vit le néant. » Il me semble que ce petit mot a quatre significations.

L’une d’elle est : quand il se releva de terre, les yeux ouverts, il vit le néant et ce néant était Dieu car, lorsqu’il vit Dieu, il le nomma un néant.

La seconde signification : lorsqu’il se releva, il ne vit rien que Dieu.

La troisième : en toutes choses, il ne vit rien que Dieu.

La quatrième : quand il vit Dieu, il vit toutes choses comme un néant.  

Maître Eckhart – sermon 71

Quels liens avec le bouddhisme ?

Pour lire ces propos à la lumière de la voie du Bouddha, voici un large extrait du chapitre sur l’interreligieux du livre Bouddha le Grand Rêveur dont je suis l’auteur.