Le Temple secret du Dalaï Lama

Souhaitez-vous explorer le Temple Secret du Dalaï Lama?

Cet article va vous immerger dans les textes les plus profonds du temple secret du Dalaï Lama au Tibet.

Toutes les grandes traditions spirituelles tentent de guider les êtres vers des « plans » de contemplation inconcevables pour notre entendement. Notre esprit est complexe et, si l’on en croit le Bouddha mais aussi les autres grandes traditions spirituelles, nous vivons sous la prise de l’illusion, de la méprise… et ne reconnaissons pas la nature ultime des phénomènes.

Si ce domaine est extrêmement difficile à réaliser, ou trop facile dit la voie du mahamoudra, nous pouvons néanmoins lire des textes visant à nous faire « sentir » des modes de perception subtile. C’est ce que je vous propose ici avec une série de profondes citations.

ATTENTION!

 Ne tombez pas dans la fantaisie, les superstitions: derrière ces textes, n’allez pas imaginer des mondes parallèles, des cieux ont ne sait où etc… Non: il est bien question des apparences ICI ET MAINTENANT qui sont « sous vos yeux ». Le Dalaï Lama a l’habitude de débuter ses enseignements en disant que si nous venons chercher des choses magiques, extraordinaires ce n’est pas le bon lieu. Vous allez voir pourquoi il a raison ET pourquoi dans le même temps il temporise la révélation de la magie de votre esprit 😉

Après ces citations d’une grande profondeur, je vous dirai pourquoi je vous les ai communiquées. Ces citations sont issue d’un livre présentant les fresques se trouvant dans le « Temple secret » du Dalaï Lama, un petit temple qui émerge d’un bosquet de saules au milieu d’un lac situé derrière le palais du Potala à Lhassa, la capitale du Tibet. Je vous invite donc à une immersion sacrée avec les enseignements les plus élevés de la tradition tantrique tibétaine.

Union du vide et des apparences

« Votre esprit étant absorbé dans la félicité et le vide inséparables, le flux de la vie apparait comme un arc-en-ciel. Un corps envoyant en permanence des nuages d’émanations qui embrasent le monde de joie. »

Septième Dalaï Lama – Chant invoquant rapidement le pouvoir (1)

(Le Dalaï Lama actuel est la 12e incarnation.)

Ce bref poème indique que l’essence des apparences est l’union de l’espace-vide et des apparences, tout comme on mélange du lait et de l’eau. Mais ici il n’y pas deux substances, il y a espace (vide) et apparences multi-sensorielles. Notre plan de perception habituel est donc bien loin de cette perception.

 

« Le ciel de Claire Lumière, la réalité ultime, pénètre partout.

Voyez tout dans cette lumière indescriptible de la réalité ;

Sans vous arrêter à des falsifications intellectuelles, regardez cette vacuité immaculée…

Voyez le drame ; l’illusion, la création magique ;

sans penser qu’elle est réelle, regardez la face de la vacuité ;

Sans laisser venir les pensées négatives, tournez-vous vers la face de la Vaste Étendue. »

Septième Dala Lama – Chant de quatre attentions (1)

Ce poème invite à nouveau à nous questionner sur la nature de ce que l’on voit, goute, sens, pense… Nous sommes donc à la conjonction de la spiritualité, de la physique et de la métaphysique. L’objectif des sages étant de nous conduire vers la perception de la nature ultime des perceptions, sans que notre intellect et nos mécanismes cognitifs ne leur ajoutent des « voiles », eux-mêmes illusoires. Bien qu’incompréhensibles par notre entendement habituel, ces chants posent des horizons à aller explorer puis à réaliser. Si tous ces maîtres en parlent, c’est qu’ils les perçoivent, il nous est donc donné de suivre leurs moyens habiles pour en faire nous-mêmes l’Expérience. Poursuivons.

 

« Certains pratiquants ne parviennent pas à considérer la perception et l’esprit comme indivisibles et s’attachent à ce qui est perçu. Cette vue dualiste n’est pas correcte. Ne courez pas après des perceptions extérieures. Ne vous attachez à rien qui soit considéré comme ayant une substance. Demeurez dans l’inséparabilité de l’esprit et de la perception. »

Patrul rinpoché – L’esprit libéré du soi (1)

Vos avez probablement déjà entendu dire « Tout est l’esprit!« . C’est bien beau de le savoir, mais encore faut-il le comprendre et le voir VRAIMENT. L’expérimenter directement, ce qui est bien plus qu’une compréhension intellectuelle, permet de couper court à toute interprétation erronée de ce type de propos. Et de nos jours, les interprétations fantaisistes ne manquent pas. Elles sapent toute possibilité de réaliser le sens profond de ces propos.

« Sur la surface murale de tout ce qui apparait

Je peins la vision de non-dualité

Avec le pinceau de la méditation.

En possession des enseignements sur l’inséparabilité

De la vacuité et de l’apparence,

Je suis le maître artiste, « né du lotus ». »

Padmasambhava (1)

Notre esprit est ce grand artiste multisensoriel qui rayonne nos sens et notre mental, l’intérieur tout comme l’extérieur: TOUT. Ainsi, nous ne regardons pas le monde mais notre esprit. C’est la « vérité ultime » selon le Bouddha. Ceci étant dit, cela n’exclut pas la « vérité relative » de notre expérience du quotidien où nous vivons en le monde, croisons des êtres etc…  La sagesse n’exclut pas cette vérité relative, il faudrait être fou pour la nier. Elle l’enrichit cependant d’un autre mode de perception directe sans « le filtre illusionné ».

« Toutes ces choses arrivent, et les yeux de l’homme ordinaire ne les voient pas, mais les yeux de l’esprit et de l’imagination les perçoivent avec la vision la plus vraie qui soit. »

Sendivogius, « Museum Hermeticum » (1)

Qu’on ne s’y trompe pas, il n’est pas question ici de formes, lumières, mondes… qui s’ajoutent à nos perceptions. Il s’agit des perceptions déjà là ici et maintenant devant vous, mais non reconnues pour ce qu’elles sont en essence. Mais qu’est-ce que l’essence?

Au cinéma qu’elle est l’essence des personnages? Ils ne sont QUE lumière sur une toile. Leur essence est « luminosité ». Ils nous apparaissent en tant que personnage mais leur essence est luminosité et connaissance, dans le sens où nous les concevons comme personnages, lieux, objets…. alors qu’il n’y a rien. De rien nous percevons quelque chose. Hahahaha la Grande blague de l’esprit! Et est-ce le néant? Bien sûr que non. Notre esprit est ce grand magicien qui de rien fait naître TOUT. Et nous vivons au coeur de ce dynamisme créatif dont nous sommes le créateur, le spectateur et l’essence même. On pourrait même dire qu’au cinéma, à titre d’exemple, nous devenons même le « bourreau et la victime », dans le sens où nous générons la perception de ces personnages avec tout le lot d’émotions, de peurs, de joies… qui en découlent. Est-ce le néant? Non, et pourtant il n’y a « rien » sur l’écran. N’est ce pas extraordinaire de magie?

Ici et maintenant quelle est l’essence de vos pensées? Des sons que vous percevez? Des Odeurs?  De vos sensations tactiles? des saveurs? Sur que écran se projettent-ils? Quelle est leur essence?

Si les moyens habiles des voies spirituelles emploient la poésie, des images… ce ne sont que des vérités pédagogiques pour faire murir notre regard, notre « vue ». Mais ces moyens habiles sont aussi la façon la plus profonde et réaliste de décrire des modes de perception subtils, l’essence des phénomènes. Nous pourrions aussi dire « les apparitions sensorielles et mentales« , que les enseignements du Bouddha regroupent sous une étiquette: esprit.

Celui qui est introduit aux types d’expériences évoquées par ces citations vit un véritable Big Bang perceptif… Par exemple, la perception de matérialité devenant Claire Lumière, faisant passer de la perception d’un monde matériel à un monde « céleste », subtil, un « Corps d’Arc-en-ciel« . Pourquoi corps? Et bien si tous les rayonnements sensoriels sont votre esprit, ils sont donc vous. C’est donc votre corps. CQFD. N’avez-vous pas déjà entendu parlé quelque part de cette notion de « fin de la matière » pour un monde céleste ?  😉

Le bouddhisme est-il la voie du néant?

Sous l’influence d’une méconnaissance radicale du sens profond des enseignements du Bouddha, certains ont présenté le bouddhisme comme la voie du néant. Quelle blague!!! Il faudrait être fou pour dire que la nature de l’Homme est le néant! Ahahahahahahaa!! hahahahahahahahahahaha!

Tout homme a des pensées, des visions, des sensations tactiles, ressent des odeurs, des saveurs, des émotions. Peut-on appeler cela le néant? Hahahahahahaha

L’Homme est doté de ce prodigieux outil qu’est l’esprit et celui-ci génère les perceptions sensorielles et mentales, c’est à dire que l’esprit génère TOUT ce que l’on perçoit. Est-ce le néant? Hahahahahahahahahaha

Affirmer que le bouddhisme est la voie du néant c’est prendre le Bouddha pour un sourd, un muet, un aveugle, un être sans pensée, même pas la pensée « Je pense. »… Quelle absurdité totale!

Alors que se cache-t-il derrière les propos du Bouddha sur la vacuité? Des notions simples mais que notre entendement habituel, sous la force des habitudes et conditionnements, ne considère jamais:

L’ensemble des perceptions sont générées par notre esprit, en dépendance de:

  • ce que nos organes des sens rencontrent,
  • du traitement du signal par le système cérébral,
  • et de « ces espaces sensoriels » qui laissent émerger le « résultat » de ce traitement du signal.

Si bien que tout ce que nous percevons est en REALITE le fruit de toute une longue chaîne complexe et… magique (au final)! Ce qui apparait est magique!Comme nous avons beaucoup de saisie sur les apparences visuelles, méditez plutôt ce qui vient d’être dit en prenant pour support les sons ou les odeurs.

Le challenge des maîtres, de la voie himalayenne en particulier, consiste à nous introduire à cette double réalité: nous voyons le monde, mais ces perceptions sont notre esprit. Ces deux vérités ne se contredisant. C’est comme ça.

L’étudier, le comprendre, l’expérimenter et le vivre au quotidien sont quatre degrés qu’il nous est donné de gravir. Après le fait de pouvoir donner la vie, c’est sans doute la plus Grande Oeuvre que l’Homme puisse accomplir dans sa vie et partager avec autrui.

Quels sont les avantages de réaliser cela? Toutes les nobles capacités dont est capable l’Homme et l’assèchement de ses tendances contribuant à son malheur et à celui des êtres et du monde.

Il n’y pas de hasard si l’ensemble des grandes traditions spirituelles abordent ces notions subtiles, chacune avec son vocabulaire, voire ses croyances en chemin. Chaque voie propose des moyens habiles pour arriver au sommet, sur l’arbre de la connaissance, la montagne axiale, en les terres pures, les domaines célestes, le coeur du château de l’âme…

Les coeurs avisés ne tombent pas dans cette folie d’opposer l’essence des traditions spirituelles. Oui, sur des plans relatifs chaque voie à ses spécificités. Il ne s’agirait pas ici de nier l’altérité des traditions qui prennent par la main nos entendements et les font passer par autant de chemins qu’il y a d’entendements. Mai ces derniers ne sont que le déploiement de notre esprit, qui fondamentalement est cet espace vierge, profond et fertile où toutes les façons de penser et de percevoir sont possibles. C’est la grande créativité de l’esprit; Il n’y a donc pas de limite aux débats se plaçant sur des plans relatifs relevant des interprétations, des croyances, des « vues philosophiques intermédiaires », certes utiles mais n’allant pas au bout du bout des choses: la reconnaissance de leur propre nature illusoire.

L’Homme est un sujet pensant, un esprit rayonnant multi-sensoriel, l’espace, l’univers… Rien ne serait être autre chose que Lui-même. Et cependant il lui incombe de vivre sa vie terrestre, perçue comme incarnée… pour son bien, tout en ne faisant pas le mal et en contribuant au bonheur d’autrui.

Pour sa part, après son éveil, le Bouddha ne cessa d’enseigner dans un seul but: conduire l’individu à réaliser la nature des phénomènes, la nature de son esprit, sa nature de bouddha. Les citations ci-dessus expriment la quintessence de ce qui est à réaliser. Elles sont des chants de réalisation de grands maîtres. Souhaitez-vous réaliser par l’expérience leur sens profond? Nous avons bien des moyens à notre disposition pour cela, des moyens traditionnels mais aussi d’autres modernes et innovants…

Le Temple secret du Dalaï Lama

(1) Toutes ces citations sont extraites du livre Le temple secret du Dalaï Lama.


Accéder au livre

Si l’on imagine que le Dalaï Lama est à ce niveau de réalisation, alors son véritable Temple Secret est ce mode de perception où tout est le Corps d’Arc-en-ciel.  😉   E Ma Ho! Quelle Merveille!

Et vous, aimeriez-vous vous rapprocher de ce mode de perception, de votre nature de bouddha?

Pour un partage sur facebook

Pour aller plus loin

Cet automne, je reviendrai sur le sujet avec une série de conférences où nous aborderons des textes traditionnels, ferons un détour par la science, tout en évoquant les moyens d’accéder à ces modes de perception. Pour être prévenu.e des conférences (gratuites), le formulaire ci-dessous sera votre meilleur allié. Au plaisir de revenir sur ces sujets passionnants!

5 comments

  • Brigitte (6 jours)

    Merci pour l’exemple cinématographique… c’est Lumineux ;). Gratitude pour ce magnifique trésor que tu nous offres !

  • Ceulemans (1 semaine)

    Super l’exemple du cinéma.

  • Christine (1 semaine)

    L’exemple des personnages au cinéma est extrêmement parlant, un premier aperçu qui pose question, qui permet de changer son regard, de toucher du doigt, par l’intellect, cet arc-en-ciel secret. L’expérimenter est tout autre chose. Hâte de découvrir la suite, d’aller plus loin, beaucoup plus loin… ! Merci pour tout ce que tu nous offres !

    • Arnaud Guétcheu (8 heures)

      Concernant l’exemple du cinéma, l’arc-en-ciel » que sont les personnage n’est pas une compréhension intellectuelle, c’est une expérience directe. Non?
      Mais en effet voir cela dans toutes les apparences demande quelques préalables que l’on nomme parfois : les 3 repos.

  • Poffé Chantal (1 semaine)

    comme tu dis quelle merveille et dire que si tout le monde voyait la clair Lumière , le monde serait le paradis terrestre bonsoir .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


Go to Top