Combien de fois vous êtes-vous déjà dit « Ras-le-bol de méditer, je n’obtiens pas de résultat durable! » ?

 

Voilà ce qu’on m’écrit très souvent et ce que j’ai personnellement vécu durant de très très longues années:

« Arnaud, j’en ai marre de méditer! Comment faire pour dépasser l’égo ? Je baisse les bras.« 

Si vous vous êtes dit au moins une fois « Raz-le-bol de méditer, je n’obtiens pas de résultat durable!« , vous faites partie de la grande famille des « méditants normaux ». Ceci révèle une chose certaine : si nous n’obtenons pas de résultats, nous nous décourageons. Cela induit généralement une capitulation après quelques semaines, mois ou années.

Mais peut-être vous dites-vous ce genre de phrase après un parcours de plusieurs décennies où vous avez longuement étudié au point d’avoir une belle bibliothèque. C’est très fréquent.

Après avoir essayé de suivre une voie pour pacifier votre esprit, voire pour vous rapprocher de l’éveil, vous sentez-vous désormais capable de pacifier à coup sûr votre colère, votre jalousie ou votre tristesse lorsqu’elles s’élèvent ?

Êtes-vous comme Géraldine qui, il y a peu, me disait : « Comment pourrai-je ma marier si je n’arrive pas à devenir plus zen »? Ou êtes-vous comme Jean-Claude qui m’a dit hier : « J’ai peur de la mort, comment je vais faire le jour J? » Ou encore comme Claire qui se trouvait en panique au point de me dire « : « Comment vais-je faire lors de cette réunion, je ne supporte plus ce collègue ! Je vais péter un plomb ! Comment je vais faire ?« 

Nous aspirons tous à une zénitude à toute épreuve, mais sentons bien que la vie nous réserve une multitude d’épreuves où nous ne sommes pas à la hauteur de nos attentes en matière de zénitude. Le passé nous l’a montré et le futur ne devrait pas être différent : nous ne sommes pas à l’abri des affects. Et la sagesse populaire se charge bien de nous dire que « les émotions sont le sel de la vie ».

Ce dicton n’est vraiment pas de la sagesse, c’est du pur poison qui détourne les êtres d’une spiritualité profonde. Mais il est plus facile de donner raison à un tel dicton que de se remonter les manches.

Alors une question se pose : si vous avez essayé de suivre une voie conseillée par les sages, que va-t-il se passer à l’avenir si vous capitulez en route ? Pourrez-vous un jour constater que vous êtes désormais beaucoup plus zen dans maintes situations ? Pourrez-vous vous surprendre à avoir des réactions beaucoup plus sereines et adaptées aux situations ? Face aux poèmes hermétiques des sages, pourrez-vous accéder à l’expérience directe  ? Ou resteront-ils à tout jamais du jargon abscons qui ne vous est pas destiné ?

Le « ras-le-bol de méditer! » est normal et souhaitable. Il nous révèle simplement combien le chemin n’est pas simple parce que notre esprit est complexe.

Vous méditez bien mais…

Avez-vous déjà constaté de belles avancées grâce à la méditation, mais avez-vous percé les « mystères » qui pourraient vous mettre à l’abri des affects négatifs ? Vous sentiriez-vous à l’aise si un ami vous demandait de lui commenter des notions très subtiles telles que la vacuité selon la voie graduelle ? Vous méditez bien, mais la notion de corps-arc-ciel est-elle devenue une réalité au coeur de votre quotidien ? Vous méditez bien, mais avez vous reconnu vos trois corps de bouddha ? Si tel n’est pas le cas, comment traiterez-vous les émotions qui ne manqueront pas de survenir dans certaines situations futures telles qu’une séparation, une faillite, un décès, la maladie, votre décès…? Comment vous sentirez-vous au moment de vivre ces situations ?

N’aimeriez-vous pas ENFIN percer les mystères des voies qui mènent à la cessation de la souffrance ? (Puisque tel est le mot employé par le Bouddha lui-même.)

Dans l’immédiat

Dans l’immédiat, je vous invite à nous faire part de ces moments où vous avez abandonné la méditation, ces moments où vous vous dites que l’éveil c’est pour les autres. Ou encore ces moments où vous avez remis le pied à l’étrier de la méditation.

Si vous souhaitez partager les déclics qui ont marqué significativement votre cheminement spirituel, nous serons ravis de vous lire.

Prochainement, je vous livrerai quelques confidences sur mon parcours 😉

Au plaisir de vous lire

Chaleureusement

Lama Arnaud Guétcheu