Calons-nous sur notre organisme…

 

Voici donc votre compagnon de méditation pour aujourd’hui !

Dans l’ebook, j’aborderai en détail les raisons qui m’amènent à vous faire utiliser un métronome. Mais aujourd’hui, je vous invite à vous laisser simplement guider. Les explications sont parfois nécessaires et intéressantes… aujourd’hui méditons en utilisant le son.

Ici, le son du métronome ne sera pas l’objet sur lequel nous méditerons, il sera utilisé pour caler notre rythme respiratoire au rythme de 10 cycles par minutes. Nous étudierons pourquoi dans l’ebook. La procédure de réglage et de méditation va peut être vous sembler « sèche et technique »… sans doute bien loin de ce à quoi vous vous attendiez. Mais vous verrez bien vite que la méditation vous apportera ses pépites. Que les plus curieux se détendent… Je donne quelques explications plus bas.

Passons tout d’abord par les réglages.

Accéder au métronome

Réglez le métronome ainsi :


Réglages importants :

Tempo : 12 BPM

Temps par mesure : 1

Ces paramètres sont indispensables. Le principe de cette méditation s’appuie sur ces valeurs. Nous aborderons « le pourquoi du comment » dans l’ebook.

Pour régler le 12, vous pouvez écrire « 12 » dans le petit rectangle blanc.

Le métronome va donc biper toutes les 5 secondes.

Il s’agira d’expirer sur 5 secondes et d’inspirer sur 5 secondes.

Un cycle respiratoire inspire/expire durera donc 10 secondes.

C’est réglé ?????

Méditons le calme mental

Les formes de méditations son nombreuses et leurs buts sont encore plus nombreux !

Aujourd’hui nous abordons un outil permettant de cultiver le « calme mental » plus connu sous le nom de Samatha (chiné en tibétain). Je resterai bref dans cet article… Patience l’ebook sera plus explicite. ll comportera surtout une séance de méditation guidée, vous n’aurez qu’à lancer un fichier MP3 et à vous laisser guider…

Mais aujourd’hui je vous fais un peu travailler…

Comment procéder

Lancez le métronome et laissez-le tourner.

Restez sur cette page pour lire la suite tout en écoutant le métronome qui toune sur l’autre page. Inconsciemment votre organisme va commencer à se caler.

Dans ce qui suit, les crochets […] indiquent une pause de la lecture pour que vous vous plongiez dans la pratique. Reprenez la lecture après avoir saisi par l’expérience ce qui était demandé.

caler votre respiration sur les bips – Les réglages vous feront faire de longues inspirations/expirations

– Chaque bip vous indique donc de passer à l’autre partie du cycle respiratoire (ex: au bip passer de l’inspire à l’expire, puis au bip suivant passer de l’expire à l’inspire etc…) Laissez-vous porter par les bips.

 […]

– au cas où vous seriez distrait(e) (ou endormi(e) !) : chaque bip vous ramène à la respiration

 […]

– laissez-vous porter par le métronome qui mène la danse

 […]

– prenez conscience de votre respiration en profondeur, dans vos moindre sensations

 […]

autorisez-vous à vous reposer en votre respiration

 […]

– si des pensées arrivent, laissez-les être, elles ne sont pas des ennemis

 […]

– votre seul ennemi est de ne pas rester vigilant et d’oublier de respecter la fréquence respiratoire indiquée par les bips – Soyez vigilant mais détendu : la respiration est votre douceur et votre bonté primordiale.

 […]

– faite cet exercice aussi longtemps que vous le souhaitez

 […]

– si vous avez des charges familiales : assumez-les… ARRETEZ le métronome !! 😉

Il peut vite être un fidèle ami ! 😉

 

Voilà… je vous invite à vous plonger dans cette première séance.

 

Comment bâtir ma session ?

Une session de 12 minutes

Quand vous serez familier(e) avec ces instructions, vous n’aurez plus besoin de cette page.

Souvent on a l’habitude de méditer 21 cycles respiratoires. Ceci porte donc la durée de la méditation à 3’30 ».

Au terme de ces 3’30 », faites une courte pause de 20 secondes environ puis reprenez un nouveau cycle de 3’30 ».

Faites ainsi 3 cycles de 3’30 » entrecoupés de courtes pauses.

Une session peut donc vous prendre environ 12 minutes.

Mais vous pouvez aussi laisser tourner le métronome durant toutes vos activités… Vous risquez d’être surpris par les résultats !

Si vous ressentez le besoin de soupirer, soupirez !

Je vous souhaites une bonne  pratique mêlant tradition, science et technologie.

 

A bientôt pour plus d’explications et bien des surprises… dans l’ebook « Méditer avec le son ».

Vos commentaires m’intéressent.

Cette page est privée et destinée uniquement aux abonnés à la newsletter.

Merci de ne pas communiquer le lien vers cette page. Je vous remercie.

Néanmoins, si vous avez apprécié le contenu de cette page et que vous souhaitez inviter vos amis à méditer, je vous invite à partager le lien vers l’inscription à l’ebook « Méditer avec le son » . Après inscription ils arriveront sur cette page et recevrons l’ebook dès qu’il sera disponible, c’est à dire bientôt !  MERCI à vous.

Voici le lien à transmettre à vos amis.

www.terresderepos.tv/popupbonusson1.html/  

 

6 comments

  • martine (5 années)

    rhooo qu’est ce que l’on respire mal…..
    c’est surprenant effectivement et sans s’en rentre compte la respiration s’étend et se calme… elle descend doucement dans tout le corps…
    On entend le métronome derrière cette page, les deux ensembles ?
    mais rien que le bruit apporte le calme car notre respiration se cale…
    Je vais réessayer sur la semaine….
    Merci.
    M.

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      😉

  • Marc (5 années)

    Le démarrage a été un peu surprenant, il fallait mémoriser la 1ère page du métronome. Mais nous y sommes parvenus, Josyane et moi. Vous n’avez pas précisé le temps, nous avons fait 10 minutes.
    Faut-il recommencer demain? Combien de temps?
    Est-ce à faire en plus des grains de riz ou caillou?
    Comment gérer sa méditation quotidienne, dans la mesure où nous avons plusieurs posibilités?
    Marc.

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Mince je me suis répondu au lieu de vous répondre… Ma réponse est donc un pu plus bas. 😉

  • Arnaud Guétcheu (5 années)

    Vous voici désormais à mi-chemin entre ingénieur motoriste de F1 et Bouddha ! 😉

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Vous n’êtes pas obligé de mémoriser la page du métronome (celle-ci) : vous pouvez lancer le métronome et lire les instructions tranquilement tout en calant votre respiration sur le métronome.
      Je vais reformuler un peu cette page au moment des instructions.
      Oui il n’y a pas de temps… Ce genre de méditation qui s’appuie sur des paramètres biologiques (vous en saurez plus dans l’ebook) est très puissant…
      Cette méditation s’ajoute au panel des méditations que vous connaissez désormais, mias il n’y a pas de programme… C’est à vous de faire votre programme. C’est un outil de plus pour cultiver le calme mental (tout comme le caillou, la respiration, le grain de riz etc…).
      Comme vous avez beaucoup de temps 😉 je vous conseille de commencer une session par 10 minutes de métronome puis une petite pause puis 10 minutes sur el suspports que l’on a vu dernièrement. 20 minutes c’est dans vos cordes…
      Vous pourvez donc faire
      1) le métronome 10′
      2) puis le support extérieur (riz, caillou) 10′
      Dernière remarque : grain de riz ou petit caillou sont identiques… n’ayez donc aucune criante à les alterner, c’est sans importance. L’essentiel c’est le travail de la vigilance et du rappel, et non pas le support en lui-même. Bonne pratique à vous Je modifie de ce pas un peu cette page au moment des instructions. Vous devez avoir le métronome en marche et celle page d’ouverte pour la lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


Go to Top