boudha magicienFaites-vous partie des nombreuses personnes qui comprennent les enseignements de méditation mais qui n’arrivent pas à les intégrer aussi vite qu’elles le voudraient ? Je réponds à Eliane qui vient de me demander conseil à ce sujet:

« Je me sens souvent portée par les enseignements si profonds du bouddhisme tibétain mais je reste scotchée sur les enseignements car je n’arrive pas à stabiliser une méditation (je suis agitée) ; je t’en ai déjà parlé ; je suis comme un petit enfant à qui il faut raconter de belles histoires pour qu’il se calme, mais une fois livrée à moi-même ; que me conseilles-tu : peut-être alterner écoute et méditation
merci » Eliane

Nos devons vraiment garder à l’esprit qu’il ne suffit pas d’entendre et de (penser) comprendre un enseignement pour l’intégrer en nous. Pour beaucoup d’enseignements, cela prend du temps car notre inconscient est vraiment pétri par de nombreux conditionnements, réflexes, tendances… Il est donc judicieux de miser sur l’étude, la réflexion et la méditation assidues… sur le long terme.
Paris ne s’est pas fait en un jour!
Pour pratiquer la méditation depuis 1991, et avoir réalisé de très longues retraites d’une et quatre années, je suis bien placé pour savoir que notre évolution prend du temps. Mais il ne faut pas désespérer, le travail paie !! Certains fruits se manifestent plus vite que d’autres.

paquebot illustration meditation

En suivant des voies éprouvées par les maîtres du passé, vos efforts ne seront pas vaincs. Certaines émotions peuvent nous laisser croire que notre pratique est inefficace, c’est simplement le reflet de notre empressement à vouloir que les fruits se manifestent rapidement. Notre esprit est comme un super paquebot: pour faire un virage, ce dernier doit tout d’abord actionner de « micro-gouvernails » placés sur le côté du navire. Il va alors quitter légèrement son cap. Ce n’est qu’ensuite que le véritable gouvernail peut être actionné.

 

Notre esprit est simple et complexe ! Laissons-nous du temps pour intégrer les enseignements. L’intellect n’y suffit pas: notre pratique s’appuyant sur des chemins éprouvés par les maîtres du passé est l’une des clés de nos avancées.

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage!

 

C’est dans les choses qu’on aura travaillées assidument qu’on excellera.Comment vous l’aurez remarqué, je ne suis pas de ceux qui font des promesses atteignables en 21 jours. C’est bien connu:

 

Le naturel revient au galop.

 

Hélas de nos jours où l’on obtient tout en un clic, nombreux sont ceux qui laissent croire que tout est facile en matière de méditation et spiritualité; en ces domaines nous avons perdu le goût de l’effort. En nous laissant croire cela, nous sapons à la racine tout espoir de récolter le fruit le plus magique: la reconnaissance de notre nature de bouddha.
Si vous suivez mes publications, vous l’aurez bien compris:

 

il est important d’alterner écoute, réflexion et méditation… sur le long terme.

 

En lâchant prise sur l’envie d’avoir des résultats à court terme, ceux-ci ont plus de chance de fleurir 😉
Nous ne sommes pas magiciens et le Bouddha non plus ! Quoi que…  😉  Ceci est un autre sujet à aborder au moment d’étudier-méditer la nature de notre esprit.

 

Appliquons-nous à être des artisans de nos avancées et cultivons notre jardin. Toutes les grandes traditions le disent, ce n’est pas un hasard !

 

Si cet article permet de marquer un temps d’arrêt dans notre empressement, l’étape d’après consiste à étudier-réfléchir sur les différents cheminements sur le long terme proposés par les traditions. Et, en chemin, des outils et moyens habiles sont proposés pour dépasser les obstacles extérieurs, intérieurs, secrets et très secrets. Mon activité via ce blog contribuant au partage de ces trésors 😉

 

arnaud guetcheu NEW chaleureusement

 4 fleches

chine compilation annonce2