Pensez-vous que la science vous aidera concrètement à réaliser l’état de Bouddha? Et si c’était sur le point d’arriver? Prendriez-vous alors une vingtaine de minutes pour lire la suite?

Oui vous avez bien lu, et vous n’êtes pas sur un site d’un farfelu 😉 Enfin pas quand il s’agit d’écrire ce genre d’article plus que sérieux, voire historique.

REMARQUE: A l’heure du « tout en un clic » où la quête de satisfactions immédiates a relégué les efforts et les actions sur la durée aux oubliettes, cet article n’est pas fait pour ceux qui sont effrayés par un article novateur de 3000 mots. En revanche, ceux qui prendront le temps de le lire en entier passeront un automne inoubliable!

Avez-vous déjà entendu parlé de Nassim Haramein, un mathématicien controversé travaillant sur l’unification de la physique classique et de la physique quantique? Saviez-vous qu’à son époque les travaux d’Einstein ont été ignorés, voire critiqués, par la communauté scientifique pendant longtemps? Nous sommes, peut-être, à un tournant de l’histoire de la physique où la spiritualité « du Bouddha » aura enfin son mot à dire et ce de façon claire et audible. En Inde, dans certaines universités les doctorants sont TOUS engagés dans des recherches sur l’unification de la physique classique et de la physique quantique! Il n’y a rien d’étonnant à cela si on sait que l’Inde est la terre qui a compté le plus de mouvements spirituels donc qui a su parfois s’affranchir des clichés, des routines et des conservatismes. Seul le monde de la consommation, de l’argent, du pouvoir et de l’ignorance dogmatique ont saboté la prodigieuse diversité de ses voies spirituelles.

Je ne sais pas si Nassim Haramein est dans le vrai avec ses équations et ses théories révolutionnaires, mais il remet en cause les travaux d’Einstein. Ou plutôt, il les poursuit. Son discours est radicalement aligné avec les enseignements les plus profonds du Bouddha: ceux sur la vacuité si souvent mal interprétés et rarement véritablement réalisés. Pour l’automne je vous prépare une série de conférences sur le sujet. J’ai hâte!

Dans l’immédiat, je vous propose de découvrir Nassim Haramein et de vous inscrire pour sa conférence en ligne gratuite de jeudi soir 24 août 2017 à 23H00 (Paris).

Accès à la conférence plus bas

Pourquoi lire la suite de cet article

Croiser les théories de N.H et les enseignements les plus profonds et hermétiques du Bouddha a le pouvoir de vous faire faire un saut de compréhension ENORME! Mais, le moment venu, votre serviteur viendra ajouter quelques épices pour terminer le cocktail et en faire les prémices de Votre Big Bang personnel! Chaque chose en son temps… Je vous garantis que vous allez être servi.e: les textes du Bouddha et de la voie himalayenne les plus hermétiques seront à votre portée. D’indigestes ils deviendront alors du nectar. Mieux encore, au-delà de la simple compréhension intellectuelle vous pourrez en expérimenter le sens. Je vous invite à rester connecté.e car ce qui se profile ne sera pas ordinaire… Vous en sortirez Transformé.e! Des étudiants et pratiquants de longue date pourront vous « jalouser » tant ce qui nous attend sera un accélérateur de parcours spirituel. Nous les inviterons dans la ronde.

Je le répète, vous n’êtes pas sur le site d’un farfelu: le moment venu vous aurez toutes les cartes en main pour voir, comprendre et expérimenter que je ne parle pas à la légère.

Nassim Haramein en bref!

Que ses théories soient justes ou erronées, étudier le discours de Nassim Haramein (N.H) vous sera d’une grande utilité. Je le répète, que ses théories soient justes ou pas. Le cœur a ses raisons que la raison ignore.

Que les esprits versés dans la physique ne montent par sur leurs grands chevaux, le but de cet article n’est absolument pas de valider les travaux de N.H,. Cet article se place sur un tout autre plan. Prenez le temps de lire l’ensemble de l’article. Vous noterez que je ne commente pas ses théories mais les énonce (fort malhabilement d’ailleurs.)

N.H s’est très vite extrait du monde scientifique mainstream pour diriger des recherches vers des directions qu’il avait choisies et non celles qu’on lui imposait. De nos jours même les chercheurs intégrant des équipes institutionnelles ou privées ont du mal à trouver des financements pour leurs recherches. Comment donc un jeune chercheur sortant des sentiers battus peut-il financer ses recherches si le sujet n’intéresse pas les institutions ou les entreprises privées? C’est avec le soutien de généreux bienfaiteurs qu’il a pu poursuivre sa vie de recherche. Ses travaux l’ont conduit à affirmer que le centre des galaxies est un trou noir. A l’époque la communauté scientifique s’est bien moquée de lui. Désormais cette même communauté admet qu’il en est ainsi de la grande majorité des galaxies.

Plus récemment, il a prédit avec une grande précision la longueur du rayon du proton. Des expériences scientifiques reconnues valides par la communauté scientifique ont par la suite confirmé que le rayon du proton est à moins de 4% de la longueur annoncée par N.H. C’est à dire que la prédiction de N.H est dans la fourchette d’incertitude de mesure de l’expérience. Il avance que plus les moyens expérimentaux deviendront précis, plus les résultats de mesure se rapprocheront de sa prédiction mathématique. L’avenir nous le dira.

Cette prédiction de la longueur du rayon du proton est fort intéressante car elle semble valider ses travaux qui vont bien au-delà de cette simple dimension. Ses travaux l’ont conduit à avancer qu’il n’y a pas de particules solides (matière) tel qu’on l’entend habituellement dans nos représentations mais que la matière est faite de 99,9999% d’espace. Si on enlevait tout l’espace contenu dans la « matière », la planète Terre aurait la taille d’un sucre!

N.H avance que le peu qu’il reste de « matière » n’est que vibration de l’espace. Ces vibrations étant générées par des modifications d’innombrables « micro champs gravitationnels » au coeur même du proton. Cette théorie conduit à repenser toute la théorie gravitationnelle d’Einstein!  Et revient sur le fait qu’à l’époque Einstein s’était dispensé d’expliquer (faute de réponse) la force forte au coeur des protons, cette force alors inexplicable qui maintient ensemble des protons alors qu’ils devraient se repousser car de charge positive tous deux. Les théories de N.H donnent une explication à cette force forte et modifient les explications du champ gravitationnel.

La physique quantique quant à elle aborde cette notion d’espace vibrant, mais N.H va plus loin encore. Ses études l’ont conduit à avancer que les lois de la physique classique et de la physique quantique (qui semblent incompatibles sont unifiées. N.H affirme que c’est l’espace qui est à la source de la « matière » et non la matière qui occupe l’espace. (Ceci rappelle d’ailleurs les propos d’Einstein qui disait que la matière est une extension de l’espace.) Il va sans dire que cette annonce a fait rire nombre de scientifiques! Mais là on rejoint un point de réflexion fort passionnant qu’on retrouve dans l’ensemble des grandes traditions spirituelles et en particulier le Bouddhisme:

L’ensemble des apparences sont semblables à un rêve une illusion, un mirage.

Nous voici à la croisée des chemins entre science et spiritualité et ce de façon très abordable pour nos entendements. Il nous reste à faire le pas qui sépare la compréhension intellectuelle de l’expérience concrète « de visu ».

D’un côté la science avancerait qu’il n’y a radicalement qu’espace et de l’autre les sages expérimentent et nous disent que tout est semblable à un rêve, c’est à dire qu’il n’y a absolument pas de matière!

Oui je sais, notre expérience directe du monde nous prouve le contraire: il y a bien de la matière puisqu’il y a des objets, des contacts physiques entre eux etc… Je vous l’accorde, nous pensons et percevons ainsi. MAIS MAIS MAIS, comme le dit N.H, le contact ne prouve pas qu’il y a matière (solide telle que nous l’entendons) mais seulement que des forces s’opposent. Et les lois de la mécanique ne contrediront pas cela. L’ensemble des grands méditants des grandes traditions spirituels ont réalisé des états de conscience naturels, stables et enracinés dans le quotidien qui démontrent que nos perceptions nous trompent, nous mentent! Et l’art de ces grandes traditions est justement de nous reconduire à un mode d’être antérieur à l’émergence d’illusions qui façonnent nos perceptions. Cet article n’a pas pour objectif d’entrer dans le détails de cela, le temps viendra, mais « bientôt » vous comprendrez (par l’expérience directe) que l’ensemble des grandes traditions spirituelles sont nées d’expériences de mystiques s’étant connectés à cette réalité ultime: il n’y a qu’espace et perceptions. Les textes les plus profonds des grandes traditions comportent cette vue mais, hélas, la sève de ces traditions semble s’être perdue derrière de dédales d’influences… Et si la science venait les raviver?

Les moyens habiles mis en oeuvre par les voies spirituelles sont fort judicieux, mais force est de constater que le taux des pratiquants réalisant la nature de l’esprit, c’est à dire notre nature de bouddha, pour ne parler avec un vocabulaire  du bouddhisme, sont très très rares. Et si la science venait à la rescousse? Les théories de N.H, qu’elles soient vraies ou pas, peuvent nous éclairer, nous guider vers des expériences qui ne relèvent ni de l’idéologie ni vers la religion. Elles sont nous reconduisent au coeur même des enseignements les plus profonds du Bouddha et des sages himalayens. Allons y pour quelques exemple que j’ai volontairement choisi parmi les chants de réalisation de Milarépa, le plus célèbre des anachorètes tibétains du XIIe siècle. Mais prenons soi de débuter d’abord par une phrase du Bouddha. Ces citations sont naturellement à lire à la lumière de cette affirmation:

Il n’y a radicalement QU’ESPACE et Claire Lumière.

Milarépa

peinture Karma Yéshé

« Le vide est forme

La forme est vide » Le Bouddha

« Ce monde, même s’il apparaît plaisant, est semblable à un rêve. » Miarépa

« Au début rien ne vient, au milieu rien ne reste, à la fin rien ne s’en va. » Milarépa

« Grâce à la bonté de mon père-Lama unique
Toutes les apparences furent expérimentés comme esprit. » MIlarépa

« Eh ma ! Toutes choses du samsara et du nirvana
N’existent pas, bien qu’elles apparaissent ;
Elles apparaissent, bien qu’elles soient vides. Pourquoi ? » Milarépa

La phrase du Bouddha « Le vide est forme, la forme est vide. » peut se lire à plusieurs niveaux et est source d’interprétations. Néanmoins, je vous invite à la lire en songeant au rêve où les choses apparaissent et pourtant n’existent pas, elles n’existent pas et pourtant apparaissent. C’est l’un des niveaux de compréhension le plus subtil de cette phrase faisant directement écho aux théories de N.H affirmant qu’il n’y a qu’espace.

Cet article n’a pas la prétention de vous aider à expérimenter ce qui est affirmé par Milarépa ou le Bouddha. Chaque chose en son temps 😉 Je souhaite simplement pointer la direction vers laquelle nous pouvons nous diriger à moyen terme en associant étude, réflexion et méditation. Sans cette trilogie, une ribambelle de citations ou de textes inspirants n’y feront rien: l’expérience directe ne nait pas de l’intellect. L’intellect est même ce fourbe qui nous trompe et nous laisse croire qu’on a compris!

Sembler comprendre intellectuellement ces citations et en faire l’expérience directe sont deux choses distinctes, mais ça nous y reviendrons plus tard. Restez connecté.e à TERRES DE REPOS.

Bouddha et l’unification de la physique

Nous voici donc à l’aube d’une époque merveilleuse où la science va éclairer les enseignements des sages et inversement. Ceci a déjà été ébauché par plusieurs maîtres et ouvrages qui croisent les discours pluridisciplinaires. Vous avez peut-être lu les livres du Dalaï Lama, de Matthieu Ricard qui dialoguent avec les scientifiques. Tout cela est de très grande valeur. Mais nous sommes sur le point de faire un pas de plus: de l’intellect nous allons pouvoir passer à l’Expérience! Restez connecté à TERRES DE REPOS.

D’après vous qu’est ce qui manque aux discours pour nous impacter en profondeur et nous révéler leur sens profond? L’expérience directe de ce qui est expliqué. En effet, nous avons beau lire des livres, faire l’expérience de ce que tentent de nous faire expérimenter les maîtres de sagesse est très difficile. Si c’était facile, l’humanité serait déjà peuplée uniquement d’êtres réalisés et notre monde « tournerait » bien différemment!

Le plus paradoxal est le fait que ces maîtres de sagesse affirment que l’état de Bouddha est simple, trop simple pour nos entendement!

Alors de quoi avons-nous besoin?

Nous avons besoin d’une approche directe qui ne fasse pas appel à notre intelligence, à notre intellect, à notre culture, à notre cheminement spirituel passé… Nous avons besoin qu’on nous place au coeur même d’une expérience directe qui nous révèlerait le sens profond d’enseignements que notre entendement a du mal à appréhender. Voilà le besoin criant qui se manifeste dans tous les centres de méditation, dans tous les monastères, dans tous les centres de retraites méditatives. Ce besoin est d’ailleurs ce qui a sans cesse poussé les maîtres à proposer des moyens habiles spirituels pour aider les disciples à accéder à des expériences d’éveil. Voilà pourquoi certains maîtres (avéré) à l’attitude yogique s’engagent parfois dans des comportements que ne comprennent pas les disciples. L4histoire de la voie himalayenne en est truffé. Voilà pourquoi au fil de l’histoire de l’humanité et des lignées spirituelles les moyens mis en oeuvre par les maîtres ont foisonné et sont très variés. Tous les chemins mènent à Rome et il est dit qu’aucun moyen habile n’est à exclure a-priori pour introduire une personne à sa nature de bouddha. Mais seul un maître réalisé a le pouvoir de déterminer ce qui, au moment T, sera utile à son disciple. C’est ainsi qu’au fil des générations de maîtres des moyens habiles ont été façonnés avec Amour et Compassion pour éclairer le coeur et l’entendement des pratiquants. Mais le constat est clair: une très faible proportion de méditants accèdent à l’expérience directe de la nature de l’esprit. Ce qui dans le bouddhisme est une expérience très avancée puisqu’elle révèle à l’individu sa propre nature de bouddha, les 3 corps de bouddha… Il est dit que les pratiquants qui accèdent à cette expérience sont plus rares que les étoiles en pleine jour. Le besoin est donc criant: les méditants ont besoin de « court-circuiter » au moins un instant leur intellect et leurs voiles pour dépasser leurs conditionnements et accéder à la compréhension directe des enseignements les plus profonds du Bouddha.Tel est en tout cas mon constat, ma conviction.

Si vous veniez à penser que ces propos sont dénués de sens, orgueilleux, ignorants…restez connecté.e à mes publications et avant Noël vous aurez changé d’avis! Peut-être le jour de Noël!

Après ce constat, et après avoir en particulier réalisé la longue retraite traditionnelle de trois ans et trois mois dans la tradition shangpa de la voie himalayenne, j’ai investigué pour réunir des enseignements traditionnels, des approches scientifiques et des moyens habiles innovants. Après de longues recherches, j’ai trouvé de quoi générer Votre propre Big Bang! Et c’est avec une Grande Joie que je vous prépare des conférences pour cet automne. En attendant, préparons cela en découvrant ce cher Nassim Haramein. Il vous propose une conférence en ligne ce jeudi soir 24 août 2017.

Film sur Nassim Haramein

Un très beau film documentaire sur les théories N.H est sorti. Pour le moment il n’est hélas qu’en anglais sous-titré en français.

Acheter le film

Se procurer le film en téléchargement

Je n’ai pas d’actions dans le film 😉

 

Conférence de Nassim Haramein

Découvrir concrètement Nassim Haramein avec l’une de ses conférences fort passionnante et le site de l’académie qu’il a créée avec ces partenaires visionnaires.

Je vous conseille de ne pas vous attarder à toutes les polémiques tournant autour de lui que vous trouverez facilement après quelques recherches sur internet. La chasse aux sorcières a toujours existé et existera toujours. Ses détracteurs peuvent être des physiciens qui, à tord ou à raison, peuvent contredire ses théories. Ils peuvent aussi être des acteurs qui n’ont pas intérêt à ce que la sagesse emplisse les coeurs et ravivent la beauté et l’efficience des grandes traditions spirituelles. Remarquez qu’ici je ne prêche pas pour la paroisse du bouddhisme mais pour l’ensemble des grandes traditions contemplatives:

S’il y a une « source » ,elle ne peut être qu’universelle et donc éclairer la sagesse de l’ensemble des traditions authentiques.

Nous ouvrir à ce que les théories de N.H avancent s’avèrera fort précieux pour la suite de la démarche que je vous proposerai cet automne. 

Ci-dessous voici une conférence en français de N.H. Elle est certes un peu longue mais la regarder en intégralité est un précieux investissement.

 

RESONANCE ACADEMY

Je me suis inscrit au programme qu’il propose en ligne et vous suggère de découvrir RESONANCE Academy. Ce sera une bonne base pour aborder les conférences que je proposerai cet automne. Il est possible d’avoir accès gratuitement à une partie du programme « Delegate Program ». Pour le moment le tout est hélas qu’en anglais.

Conférence en direct ce jeudi soir

S’inscrire à la conférence gratuite

(en anglais)

Vers votre BIG BANG…

Cet automne je vous proposerai une série de conférences où nous ferons le lien entre science et les enseignements les plus profonds du Bouddha. Pour être prévenu.e, merci de vous pré-inscrire via le formulaire ci-dessous. J’ai hâte de partager des pépites qui feront date…