guerre dalai lama

Pourrait-on faire de la fraternité et de l’humanisme les piliers d’une volonté politique au coeur de chaque citoyen ? Le mot BONHEUR, pourrait-il être au dictionnaire des programmes politiques ? Pourquoi la laïcité à la française expurge les coeurs de ces belles valeurs au point de les assécher ? Autant de questions à nous poser en cette époque troublée, pour enrichir les débats au lieu de les limiter aux funestes bombardements, ventes d’armes, peurs… aux antipodes de ce dont l’homme est pourtant capable.

« La guerre doit être reléguée dans les poubelles de l’histoire »  Dalaï Lama

A l’heure où les intérêts économiques et les secrets-défense semblent être les rois-qui-font-tout, peut-on encore espérer des instances internationales qu’elles règlent les conflits par des négociations humanistes ? Est-ce leur mission et leurs intentions ? Devons-nous nous inquiéter ou avoir confiance en la bonté fondamentale de l’homme ?

Si mon coeur songe à une réponse, le présent semble être moins optimiste. Que faire ? Que dire ?

A force de jouer sur le tableau de l’opposition des classes et des religions, notre civilisation en oublie le dialogue interculturel et interconfessionnel. Un manque à gagner abyssal !

Comprendre que nous sommes tous essentiellement les mêmes êtres humains, qui recherchons le bonheur et essayons d’éviter la souffrance, fait naître en nous le sens de la fraternité, un sentiment chaleureux d’amour et de compassion pour autrui. Cette prise de conscience est indispensable pour survivre dans un monde qui se contracte sans cesse. Dalaï Lama

Je vous propose de remplacer une séance TV ou d’oisiveté (j’adore) par une émission remarquable sur l’humanisme qui semble faire cruellement défaut dans notre civilisation.

 

Invité(s) :
Didier Leschi, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis
Chantal Delsol, philosophe, historienne des idées politiques, et romancière
Abdennour Bidar, philosophe, spécialiste des évolutions actuelles de l’islam et des mutations de la vie spirituelle dans le monde contemporain.

 

« Ces attentats (janvier 2015 à Paris) nous ont tous sidérés, bouleversés, meurtris. Mais immédiatement, ils ont produit l’effet contraire de celui que les terroristes recherchaient : au lieu de nous terroriser, ils nous ont donné du courage ; au lieu de nous diviser, ils nous ont rassemblés ! Ils nous ont rassemblés de façon instinctive contre le fanatisme en nous faisant prendre conscience qu’il fallait maintenant changer d’ère : passer du “choc des civilisations” à celui de la fraternité des cœurs et des cultures. Ce plaidoyer propose des pistes de réflexion, d’engagement et d’actions concrètes. »

Abdennour Bidar, normalien, agrégé et docteur en philosophie, a enseigné une vingtaine d’années avant d’être chargé de mission au ministère de l’Education nationale. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont L’islam sans soumission chez Albin Michel, et a repris l’émission Cultures d’islam créée par Abdelwahab Meddeb sur France Culture.

Pour aller plus loin

plaidoyerAccéder au livre

humanisme

Accéder au livre

 

Question subsidiaire pour alimenter nos échanges dans les commentaires:

Et si on donnait le pouvoir à la jeunesse ??? Que deviendrait notre monde ???? A qui pourrions-nous soumettre cette question ?