C’est un vrai challenge d’aborder ce thème en 400 mots ! Alors allons droit au but :

Lorsqu’une situation problématique génère en vous des émotions perturbatrices, qu’avez-vous l’habitude de vous dire, de faire ?

– Il faut que je sorte de cette situation…

– Cette personne ou cette circonstance sont des obstacles, des ennemis…

– Il faut que je cherche une solution… Il doit bien y en avoir une solution…

– Je pète un câble !

– …

 

En général, les situations problèmes font s’élever de nombreuses émotions perturbatrices. Celles-ci naissent d’une entité et une seule : l’égo.

Il existe de nombreuses façons d’expliquer ce qu’est l’égo, mais elles ne sont pas toutes évidentes à appréhender. Si nous voulons être pragmatique et utiliser une méthode efficiente tournons tout d’abord notre attention vers nos sensations ; l’égo c’est très concret !

Ce cœur qui endure

Au cœur de nos réactions émotionnelles quotidiennes, essayons de porter notre attention sur cette partie viscérale qui ressent et endure les émotions perturbatrices.

Pour illustrer cela prenons l’émotion la plus « commune » qu’est la colère sous ses différentes formes grossières ou subtiles. Au cœur de la colère nous sommes comme écrasés par des éboulis, piqués par une nuée de flèches, brulés par de la lave en fusion… que sais-je encore. Comme décririez-vous vos sensations ? Que nos émotions soient puissantes ou légères, il est possible de décrire les sensations qu’elles génèrent.

Méditation

– Prenez le temps de vous remémorer une émotion forte, ressentez et décrivez vos sensations.

Les 6 mondes

Les descriptions traditionnelles des 6 mondes dans la tradition du Bouddha ont aussi cette mission : illustrer nos états psychiques et les facteurs qui les entretiennent. Ces 6 mondes sont :

– l’enfer

– le monde des esprits avides

– le monde des animaux

– le monde des humains

– le monde des demi-dieux

– le monde des dieux

Au centre les 3 poisons (ignorance, désir, colère), ensuite les deux destinées (samsara, nirvana), puis les 6 mondes avec un bouddha en chaque monde, et pour finir les douze liens interdépendants qui entretiennent la ronde incessante des renaissances en les états psychiques samsariques.

Etudier ces « mondes » permet de se familiariser avec « la texture » des émotions et sensations associées que l’on endure. Nous vivons ces 6 mondes psychiquement ici et maintenant de notre vivant ! C’est en ce sens qu’il me plait d’étudier ces enseignements et représentations traditionnelles. L’ensemble de la spiritualité permet de nous libérer ici et maintenant des renaissances en ces états quotidiens. Oui, il s’agit bien de renaissances quotidiennes ici et maintenant !

Les obstacles sont nos maîtres

Tous les obstacles de la vie, les ennemis etc… sont autant d’occasions de voir comment nous nous démenons face à l’adversité. C’est l’occasion de prendre conscience que c’est l’égo qui endure les émotions et le génère. Les obstacles sont ainsi un excellents moyens pour réaliser les deux premières Nobles Vérités énoncées par le Bouddha :

– La vie est souffrance

– L’origine de la souffrance est Une (l’égo).

Je vous laisse méditer cela et donnerai une suite à cet article. Car la solution réside en la troisième Noble Vérité…

A méditer dans sa chair

MAIS ceci n’est pas à méditer avec la tête, il s’agit de ressentir nos tripes endurer telle ou telle émotion… Méditer c’est ressentir physiquement… Observez comment cet être de chaire se débat, lutte, espère ou craint… dans sa chaire… ressentez cela jusqu’à l’os de la moelle du cœur !

Pour aller plus loin dans l’étude des 6 mondes et bien d’autres thèmes fondamentaux. C’est LE livre que je vous conseille comme livre de chevet :