Et si la science était en plein déni ? Comment la physique peut-elle avoir des paradigmes justes si elle ne s’aligne pas déjà sur la nature de ce que l’on perçoit ? Si la physique quantique s’essaie à comprendre la nature du monde, il reste un cap capital à franchir par les chercheurs : expérimenter directement, personnellement, ce que les gnostiques de toutes les traditions spirituelles authentiques, au coeur de leur éveil spirituel, ont toujours vu et dit, à savoir que ce que nous expérimentons (à la première personne) est le rayonnement de nos consciences.

Cette révélation n’empêche pas d’étudier les lois physiques et les lois de l’univers; mais conditionne les postulats et paradigmes de recherches scientifiques. Réaliser la nature des apparences permettrait de ne pas chercher de serpent (avec des détecteurs de « particules-serpent ») là où il n’y a qu’une corde… ou rien.

En 20 minutes, je vous propose de poser des jalons pour y voir plus clair en cette thématique CENTRALE des enseignements du Bouddha.

NOTE préliminaire

Avant cela, notez qu’en aucun cas mon discours ne tente de gommer ce qui différencie les traditions spirituelles. J’évoque un sujet qui les unit depuis leur source : « notre esprit ».

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez plus d’informations sur ce type de sujet et de voie, restons connectés via la NEWSLETTER.