Juillet 2011 – Retour à Bodhgaya

Chapitre 2 : mon retour à Bodhgaya en juillet 2011

Nous nous retrouvons pour la suite de la genèse de l’Ecole des Soleils : comment de l’idée nous allons passer aux choses concrètes ?

En 2002 j’ai donc fait la connaissance de Shiva et de sa famille à Bodhgaya (Inde). De forts liens d’amitié sont nés.

Bien que je sois retourné de nombreuses fois en Inde depuis 2002, je ne suis pas retourné à Bodhgaya. En juillet/août 2011, je me rends au Népal pour rencontrer Kempo Tsultrim rinpoché (un très grand maître et yogi tibétain) et je me rends en différents monastères tibétains en Inde.

Bénédictions et soutien de Kempo Tsultrim rinpoché (un très grand maître et yogi tibétain – Katmandou)

(Cliquez sur les photos pour les agrandir.) 

Ce voyage est une nouvelle fois empli de belles rencontres qui allaient contribuer à faire germer un projet, lié à la méditation, que je vous communiquerai ultérieurement… chaque chose en son temps… ce sera peut être pour Noël !

Mi-juillet 2011, je me rends à Bodhgaya et je retrouve mon ami Shiva après dix années! Ses jeunes fils sont devenus de jeunes hommes et sa fille Rinku a désormais 3 enfants. Son aînée a 5 filles !

Shiva, Manoj et le petit dernier: Rocky

J’ai alors la désagréable surprise d’apprendre que Shiva est atteint d’un problème dermatologique depuis peu. Il suit un traitement homéopathique qui lui inspire confiance. Mais aucun nom n’est posé sur cette affection.

Shiva est malade

 

Je passe alors quelques jours chaleureux en leur compagnie. Ravis de les revoir j’émets le souhait d’aller rendre visite à Rinku, la plus jeune fille de Shiva alors âgée de vingt trois ans et ayant donné la vie à trois enfants (une fille et deux garçons). Accompagnés de quelques amis pèlerins français, nous rendons alors visite à Rinku et je fais la connaissance de son mari cultivateur propriétaire terrien. Quelle joie de revoir Rinku !

L’arrivée de quelques français en le « village médiéval » est remarquée et nous voilà encerclés par une nuée d’enfants qui envahissent la toute petite maison de Rinku. Le nombre d’enfants dans le village est impressionnant !

Si ma visite est destinée à Rinku et à son foyer, il ne faut pas beaucoup de temps pour comprendre que le village manque d’une structure scolaire efficace et suffisante pour tous les enfants. Il y a bien une école gouvernementale, mais, hélas, les enseignants y enseignent peu ! Tous les enfants du village ne sont pas scolarisés. Ici, nous n’aborderons pas le débat sur la qualité et la responsabilité du système éducatif indien dans ces régions villageoises, nous mettrons l’accent sur ce qu’il nous est donné de faire : soutenir et développer l’éducation.

L’envie de créer L’Ecole des Soleils vient de naître !

Dans un premier temps j’ai eu l’intention de la nommer Rocky School !

Rocky est le plus jeune enfant de Rinku, lui fournir un cadre scolaire optimum est l’une de mes motivations. Mais il semble plus judicieux de donner à cette école un nom moins personnel et reflétant l’atmosphère du village.

Le mari de Rinku ayant des terres, il nous montre l’un de ses bâtiments inutilisé où l’école pourrait voir le jour.

Le bâtiment de l’Ecole des Soleils

En ce jour de visite nous en resterons là, prenant ces quelques éléments comme base de réflexion pour conduire une étude de faisabilité. De retour à Bodhgaya je rencontre alors Papou, l’associé de Shiva au restaurant Polé Polé, qui est aussi le manager de cinq écoles financées par une ONG espagnole. A ses dires il semble clair que le financement d’une école pour 200 élèves et 4 professeurs représente un budget mensuel d’environ 400€. Cette somme resterait abordable pour une association de parrainage ; l’idée germe !

Le savoir-faire de Papou est intéressant, il pourra être un conseiller pour la création et la gestion de L’Ecole des Soleils. C’est lui aussi un ami de longue date et un ami de confiance.

Papou … lors d’un mariage…

Durant cet été 2011, Jérémy, un ami qui a fait la retraite de trois ans avec moi, m’a prêté du matériel audiovisuel (merci Jérémy !) ; prochainement je mettrai en ligne l’interview de Papou au sujet de ces écoles. Il y aborde les coûts, le soutien aux agriculteurs pour développer et diversifier leurs cultures et le micro-crédit.

(Vidéo de Papou à venir)

Ce court séjour de quelques jours à Bodhagaya en juillet 2011 signe donc le départ du projet de L’Ecole des Soleils. En 2002 j’avais visité une toute nouvelle école financée par des Suisses dans les environs de Bodhagaya. Initialement prévue pour accueillir 200 enfants, elle s’est vue envahie par 700 enfants le jour des inscriptions ! Les enfants sont venus de très nombreux villages, nombreux sont ceux qui ont fait plus de 4 km à pieds pour venir à l’école. C’est la magie de l’Inde !

Voici deux liens vers cette association Ecoles de la Terre :

lien 1 Ecoles de la Terre

lien 2 Ecoles de la Terre

Dans le prochain article nous aborderons mon voyage à Bodhgaya en février 2012 en compagnie de quelques amis dijonnais (Annie, Laurence, Mathilde, Nathalie et Xavier). Ce fut l’occasion de visiter des écoles financées par des ONG, de retourner au village de Rinku, de faire une réunion avec les cultivateurs du village et de faire quelques rencontres utiles au projet, dont Anil (ami d’Aline) ingénieur agronome « coach » d’agriculteurs indiens.

Merci à Annie, Matilde et Anil pour leur intention de contribuer activement au projet. Ce voyage en leur compagnie fut fort agréable.

Annie

 

Mathilde

La Golden Team Dijonnaise

Sans oublier les autres pèlerins de la Golden Team Dijonnaise

 

Pour suivre la genèse et l’évolution du projet:

L’ école des Soleils

L’ école des Soleils germe

1: La genèse du projet avec mon séjour à Bodhgaya en 2002

2: Retour à Bodhagaya – juillet 2011

 

Toutes vos remarques et réflexions pour alimenter nos réflexions et faire germer le projet sont les bienvenues.

Co-créons !

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


Go to Top