Arnaud Guétcheu

bienvenuearnaud guetcheu NEW chaleureusement

 

Accès aux INFORMATION LEGALES

Cet à propos n’a de sens que si VOUS aspirez à récolter certains des 86 bienfaits de la méditation.

 

arnaud guetcheu duo

– Lama Neljorpa laïc ayant réalisé deux longues strictes retraites (1 an et 4 ans) dans la tradition bouddhiste himalayenne, dont la retraite traditionnelle Shangpa de 3 ans et 3 mois

– Fondateur du programme Touchez le Bouddha sans être bouddhiste et de la méthode Touchez le Bouddha L’Expérience.

– Révélateur de Zénitude avec le programme Développez le Calme Mental

– Animateur d’ateliers de méditation

– Intervenant en entreprise (pleine conscience au service des managers, des employés et de l’entreprise)

– Acteur du dialogue interreligieux

– Fondateur et directeur de L’Ecole des Soleils en Inde

 

 

perspectives

Bien que ce blog soit très lié au bouddhisme tibétain, je le conçois comme un moyen de véhiculer ce qui est AU-DELA de la forme religieuse. Cette science de l’esprit visant à nous faire réaliser notre nature profonde qui transcende le notion même de religion, d’école, d’époque… et d’en récolter de nombreux bienfaits pour soi et autrui.

Je ne suis pas un croyant mais un pragmatique plutôt scientifique dans ma façon de concevoir la démarche spirituelle. Le Bouddha lui-même était pragmatique aux antipodes des superstitions!  Il a encouragé ses disciples à réfléchir, à méditer, à expérimenter, à vérifier par eux-mêmes la véracité de ses propos.

La clé réside dans une  pratique est structurée, réfléchie, assidue… Méfiez-vous des sois disant méthodes rapides, baguettes magiques… si c’était si simple on le saurait. Car, n’oublions pas la sagesse populaire (qui est bien SAGESSE):

Chassez le naturel, il revient au galop !

 

transmettre Peut-on se passer de l’étude des symboles, souvent culturels, d’une tradition spirituelle?

L’étude et la réflexion donnent du sens à la pratique et ne sont pas à considérer comme des fins en soi. L’essentiel sur le chemin est la pratique et son efficience. Cette approche est caractéristique le l’école Kagyu du bouddhisme tibétain. Le challenge est de transmettre une sagesse sans la dénaturer. Les chinois ont mis quatre siècles pour accueillir et relayer le bouddhisme tout en conservant sa sève ! Notre époque impose la nécessité de transmettre les sagesses « au-delà des chapelles » pour que tous nous nous enrichissions des trésors des grandes traditions spirituelles mais aussi des approches modernes inspirées et éthiques. A l’heure où l’usage d’internet explose et où les maîtres de sagesse y sont de plus en plus exposer, nous pouvons nous questionner sur les façons les plus justes de participer à cette belle floraison. Face aux publications liées au bien-être qui explose sur internet, il semble nécessaire d’exposer avec clarté les voies qui conduisent l’individu au-delà de sa condition égotique, ce qu’hélas l’extrême majorité des voies de développement personnel ne proposent pas: elles ne coupent donc pas à la racine les mécanismes cognitifs à la base des émotions perturbatrices. Transmettre la voie du Bouddha a un objectif clair qui définit l’horizon et les moyens pour s’y rendre: relayer les conseils qui conduisent à l’expérimentation de la nature de l’esprit, notre nature de bouddha. Ce fut l’objectif central des enseignements du Bouddha.

 

5 annees

Passionné de bouddhisme depuis 1991 je me suis offert cinq belles années de stricte retraite dont la retraite traditionnelle de 3 ans et 3 mois au coeur de l’école Shangpa. Pour réaliser cette longue retraire de 3 ans et 3mois je me suis rendu auprès de Bokar Rinpoché, l’un des détenteurs de la lignée Shangpa à ce moment-là. De fait, ma « filiation spirituelle » passe par les détenteurs de la lignée Shangpa qui arrive à  Karma Rangdjoung Künkhyap (Kalou rinpoché 1905-1989) puis à Bokar Rinpoché.

Néanmoins, j’ai accompli ces deux longues retraites (1 an: 2000/2001 et 4 ans 2003/2007) sous la bienveillante guidance spirituelle du Vénérable Lama Tenpa, un lama bouthanais incarnant à merveille les 4 activités propres aux maîtres et yogis. Si c’est Bokar Rinpoché qui a planté les graines en moi grâce aux initiations shangpa, c’est le Vénérable Lama Tenpa qui a préparé mon terrain intérieur, arrosé ma persévérance, désherbé le champs de mes vues erronées, fait rayonner le soleil de sa patience sur ma pratique, apporté l’eau des moyens habiles grâce à ses 4 types d’activités pour faire croitre mes expériences placées sous le soleils de sa motivation aimante.

Ces deux longues retraites placées sous sa direction spirituelle furent les plus beaux cadeaux que j’ai pu m’offrir, jamais je ne pourrai le remercier à la hauteur de ce que j’estime avoir reçu de lui. Si les initiations d’un « détenteur officiel » des enseignements de l’école shangpa sont importantes, le soutien inconditionnel du maître qui guide est encore plus important ! C’est pour cette raison que la voie himalayenne est aussi appelée lamaïsme, le lama (guide) ayant un rôle C.A.P.I.T.A.L!!! Le lama avec qui nous avons les plus fortes connexions-relations étant appelé le « lama racine ». Il est là pour nos guider pas à pas vers la reconnaissance de notre lama racine-ultime: notre propre nature de bouddha.

Les fruits de ces cinq années de stricte retraite ont dépassé mes attentes!

Durant plus de vingt cinq années auprès du Vénérable Lama Tenpa et du Vénérable Lama Shérab Dordjé (son frère), j’ai appris que

la sainteté et la perfection sont deux choses différentes: en attendant de mes maîtres qu’ils me guident et non pas qu’ils soient parfaits, les chemins qu’ils m’ont offerts furent constructifs et sans source de désillusions.

L’affection et l’amour que je leur porte ne sauraient se mesurer à leur niveau perfection, mais à la bonté et aux enseignements qu’ils m’ont donné. Ainsi, tel un fils qui ne dénigrerait jamais sa mère, j’ai une dévotion et une affection incommensurables et inconditionnelles pour eux ainsi qu’une profonde amitié.

Le Vénérable Lama Tenpa m’a transmis la sève des enseignements Shangpa et des pratiques d’autres écoles. Mais ce qu’il m’ont transmis c’est, avant tout, une façon vivante de pratiquer et d’intégrer le dharma au quotidien qui transforme les obstacles en sources de bénédictions.

 

activite

Après ces longues retraites, je n’ai pas opté pour une vie monastique rattachée à une communauté spirituelle, un centre de pratique etc… J’ai décidé d’avoir un mode de vie « normal » enraciné dans le monde et indépendant bien que rattaché à mes maîtres et aux maîtres majeurs de la lignée kagyu. Pendant quelques années j’ai repris mon activité professionnelle antérieure d’enseignant puis je l’ai quitté pour me consacrer à la transmission et à des projets altruistes mais aussi pour m’impliquer dans la santé si malmenée à notre époque !

Notre monde tel qu’il est permet de pratiquer toutes les vertus transcendantes préconisées par le Bouddha  (générosité, l’éthique, la patience, la diligence, l’enthousiasme et la contemplation).

En Occident nous avons toutes les libertés et acquisitions nécessaires au cheminement spirituel: liberté spirituelle, accès aux enseignements de maîtres, disponibilité et moyens pour y accéder, temps pour pratiquer… Nous sommes ainsi très fortunés! Ce sont des conditions excellentes pour transformer notre existence humaine en précieuse existence.

 

ACTEUR DE SANTE

Face à tant de maladies galopantes, au trou de la sécu, aux malades qui se manifestent de plus en plus jeûne et face aux statistiques alarmantes, notre monde a besoin d’acteurs de santé. Trop d’individus ont une vie en perte de sens, le mal existentiel a de nombreuses causes alors que notre nature profonde recèle déjà la paix, le contentement… Nous y reconnecter nous permet de mieux nous informer et de prendre des décisions judicieuses au profit de notre santé holistique.

Re-devenons acteurs au service de notre santé !

Vous pouvez me retrouver sur le site Evolution Santé Globale.

Si vous êtes acteur de santé (professionnel lié à la santé, coach etc…) faites-moi signe.

 

 modele SOUTIEN SOLIDAIRE

Comme mon activité de fonctionnaire ne me permettait pas de m’investir autant que je le voulais pour accompagner les personnes qui suivent mes enseignements et programmes, j’ai décidé de prendre soin de ma liberté qui passe par une autonomie financière. Dans un premier temps sur ce blog j’ai opté pour le modèle économique du don: j’ai donné mes programmes de méditation. Puis après une année financière difficile (et oui, à l’heure du « gratuit sur internet », le modèle économique du don ne me permet pas de subvenir à mes besoins), je me suis trouvé face à un dilemme: continuer avec le modèle du don et retourner à une activité salariée chronophage, ou monétiser certains contenus sur internet. J’ai finalement opté pour cette solution tout en restant dans une étude fondamentalement altruiste. Certains diront que la spiritualité ne se monnaie pas. C’est vrai. Mais n’oublions pas que les maîtres et moines qui peuvent se permettre de ne pas travailler évolue dans un cadre largement soutenu par des milliers de bienfaiteurs, de centres de pratique… En occident les lamas au service de centres de pratique bénéficient généralement d’une fréquentation de nombreuses personnes rassemblée via les puissantes bénédictions de « maîtres reconnus-institués », rinpochés… Leur activité est donc facilité. Le contexte des enseignants ayant fait le choix de ne pas vivre une « vie de moine » dans de tels centres sont dans un contexte économique bien différent. Ceci nous oblige à nous poser cette question: dans une société laïque, comment les enseignants du dharma laïcs peuvent-ils se rendre très disponibles pour la transmission?

Une monétisation éthique semble être l’une des pistes. C’est celle que j’expérimente via internet et des programmes innovants mais s’appuyant sur la tradition. Certains y trouveront à redire… vous êtes les bienvenus pour voir ce que je fais au coeurs des programmes 😉 Et si vous avez d’autres pistes de réflexion à) ce sujet, je suis preneur.

En commercialisant certains programmes, je vends mon temps (pour vivre) et non les enseignements.

Pour conclure sur le sujet: des maîtres majeurs demandent des contributions non-négligeables pour les enseignements. Ils ne le font pas pour enrichissement personnel, mais pour permettre à leur activité de fleurir au bénéfice d’autrui. Si eux doivent nourrir des centaines de moines, entretenir de grands monastères et soutenir de nombreux projets altruistes, pour ma part, je cherche pour le moment à subvenir à mes besoins élémentaires tout en conservant un mode de vie enracinée dans une vie laïque et indépendante.

Je vous remercie pour votre soutien, que ce soit en partageant mes publications à vos amis, via l’achat de ce que je vous propose ou via des dons. Ceci me permettra de maintenir cette autonomie encore bien précaire à ce jour.

fleche bas1

FAIRE UN DON2

 

anraud guetcheu pourquoi

Le nom Guétcheu vient de mon nom de refuge (« baptême bouddhiste ») Karma Guélek TcheuPel.. Il est d’usage d’utiliser une abréviation du nom complet. Le sens de ce nom:

Karma désigne l’école Kagyu du bouddhisme himalayen en laquelle j’ai pris refuge (une forme de « baptême »), sa Sainteté Karmapa est le maître de cette lignée. Cette lignée met l’accent sur la méditation et la transmission orale de maître à disciple. Cette école passe par le célèbre anachorète tibétain Milarépa.

Gué vient de vertu Lek: excellente Tcheu: les enseignements du Bouddha Pel: accroître L’une des traductions possibles de mon nom est donc « L’excellente vertu de développer les enseignements du Bouddha »… tout un programme… un challenge permanent qui nous invite à dépasser nos limitations…

 

LAMA

Karma Rangdjoung Künkhyap (Kalou rinpoché 1905-1989), l’un des précédents détenteurs des enseignements de l’école Shagpa a dit que le terme lama doit être réservé aux personnes qui ont réalisé la traditionnelle retraite méditative de 3 ans et 3 mois ET qui consacrent une partie de leur vie à la transmission du dharma (l’enseignement du Bouddha).

J’associe parfois ce qualificatif au terme Neljorpa. Ce terme désigne les pratiquants laïcs non ordonnés. Littéralement ce terme signifie « celui qui demeure en la nature de l’esprit« .

Voici en vidéo pourquoi je porte l’habit rouge et blanc lorsque j’enseigne la méditation ou lors de conférences.

 

habits

Je n’ai aucune saisie sur les titres et qualificatifs, toutefois ils ont leur importance qu’il ne faudrait pas négliger. Nos relations avec autrui sont conditionnées par l’image que l’on a d’autrui, par le cadre de la rencontre, l’attention que l’on porte à autrui… Certaines personnes portent une importance aux titres ou à l’habit.

Ce qui suit n’a aucun rapport avec ma personne.

Certaines personnes manifestent du respect pour le Bouddha, sa tradition et pour l’ensemble des maîtres de cette belle tradition. En rencontrant quelqu’un en habit ou portant un titre, elles sont naturellement emplies de dévotion (respect). Mais si on y réfléchit bien, cette dévotion n’est pas en direction de la personne portant l’habit ou le titre mais en direction du Bouddha et de sa tradition, car l’habit ou le titre font sens pour cette personne. Je dirais même que cette dévotion, ce respect sont en direction de la vertu elle-même. Cela explique en grande partie le « beau succès » des little bouddhas et maîtres réincarnés… Ils font écho à la bonté demeurant dans le coeur de chacun. Ce mécanisme  permettant d’actualiser des qualité en le coeur de chacun via un « médiateur » extérieur est intégré à la tradition qui en fait un puissant moyen habile pour aider et élever les étudiants, pratiquants et disciples. Les moyens habiles sont de puissants miroirs nous révélant nos propres potentiels.

Dans cet esprit là, le port de l’habit et l’usage des titres permet de « situer » le cadre de la rencontre entre les individus. Ce sont donc des moyens habiles pour générer un mandala de vertu qui donne un caractère « sacré » à la rencontre. Imaginons que vous vous promeniez dans le XIIIe arrondissement de Paris. Vous croisez alors de très nombreux asiatiques. Puis soudainement au détour d’une rue vous croisez une personne en habits religieux. Votre esprit va alors immédiatement avoir des « considérations spirituelles », vertueuses en fonction de votre tempérament, de votre culture… Plus vous serez versé.e dans une spiritualité, plus l’habit sera chargé de sens. L’habit sera comme la madeleine de Proust qui réveillera instantanément certaines pensées positives. Il en est de même pour les titres.

Habit de Neljorpa (lama laïc ou grand pratiquant comme ce tibétain)

 

 

DENT DU BOUDDHA

Cela nous ramène à l’histoire de la dent du Bouddha où une femme, emplie de dévotion pour le Bouddha qu’elle n’avait jamais vu, a atteint l’éveil en voyant la dent du Bouddha. Mais, en fait, cette dent n’était que la dent d’un chien !

La vision pure est avant tout l’affaire de celui qui la manifeste. Il est un dicton tibétain qui dit:

Regarde cet homme. Regarde-le comme un chien et reçois les bénédictions d’un chien. Regarde-le comme un ami et reçoit les bénédictions d’un ami. Regarde-le comme un maître et reçois les bénédictions d’un maître. Regarde-le comme un bouddha et reçoit les bénédiction d’un bouddha.

Porter l’habit c’est donc pour moi donner l’opportunité aux autres de manifester leur vision pure, quelques fussent mes qualités. Honorer l’habit en ayant une vie saine et éthique est une autre affaire, j’y veille.

Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, je vous conseille de lire le chapitre « invoquer la magie » dans le livre Shambhala – La voie sacrée du guerrier de Chögyam Trungpa. C’est un livre que je trouve exceptionnel et que j’ai lu-médité de très nombreuses fois.

 

Pour une vie pleine de sens et gouteuse, soyons des méditants assidus, inspirés et ambitieux !

Que le feu d’artifice des bienfaits de la méditation vous inonde de joie !

Puissions-nous être des révélateurs de zénitude et des catalyseurs de santé globale.

Pour votre bien et celui d’autrui.

FAIRE UN DON2

arnaud guetcheu NEW chaleureusement

Puisse l’activité déployée via ce blog être un hommage à mes maîtres.

Puisse leur activité être bénéfique au plus grand nombre.

Puisse la vie des maîtres être longue et leur activité continuer à faire fleurir les champs de lotus.

Page mise à jour le 23/09/2017

 

24 comments

  • danielle (2 années)

    cher Arnaud
    après quelques mois déjà depuis mon inscription à votre newsletter
    je me suis mise à lire votre blog et les commentaires des personnes qui o nt pris le temps de vous lire
    Le commentaire d’Elise aurait pu être celui que j’aurais pu écrire
    la méditation que vous proposez, intégrée à notre quotidien tel qu’il est! me convient
    merci pour votre disponibilité, votre gentillesse, votre écoute…
    courdialement

    • Arnaud Guétcheu (2 années)

      Merci, c’est un plaisir.

  • PILON (3 années)

    je souhaite réaliser une retraite spirituelle bouddhiste d’une semaine.

    Pourriez-vous me mettre en relation avec un groupe constitué pour méditer ensemble.

    Avec mes remerciements et mes meilleures salutations.

    Anne-Marie Pilon

  • annie (3 années)

    Je trouve tt à fait intéressantes tes explications qui dégomment des idées reçues ou précisent des approximations : par ex, j’ai été réceptive à l’aspect pratique, que je n’avais pas imaginé. Et en écho à ta conclusion, j’ai vécu une drôle de chose l’été dernier : j’ai retrouvé un cousin 3 jours avant son décès (cancer) alors que je l’avais perdu de vue depuis 35 ans environ. Nous avons parlé. Une de ses phrase clés – et je lui ai dit que je la garderai en moi – fut : « la vie devrait être un libre échange ». Tes propos illustrent bien tout ce que cela implique.

  • anne-marie (3 années)

    Bonjour,
    Je viens de découvrir ce blog. Je m’intéresse à la « réincarnation » et je cherche la réponse à ma question : « est-ce réel de ce réincarner, ou bien une idée ? »
    Merci pour votre réponse
    Anne-marie

  • Elise (4 années)

    Bonjour Arnaud,

    je te remercie pour cette présentation très détaillée et très intéressante.
    J’aime beaucoup ton « juste milieu » et ton approche de la spiritualité, ancrée dans la vie matérielle et cependant non moins profondément « religieuse ».
    On peut sentir ton ouverture, ton humilité et ta foi.

    « Le « bouddhisme » est donc une science de l’esprit qui étudie nos mécanismes intérieurs et plus particulièrement ceux qui nous conduisent à la souffrance et ceux qui nous en libèrent. »
    C’est exactement ce qu’a initié en moi la pratique du Reiki, pour ma part : étudier mes mécanismes intérieurs, d’une part, avec le côté « scientifique », rationnel et d’autre part, chose toute nouvelle pour moi, naissance de ma foi, rencontre avec « le divin » en moi, le « divin » en toute chose, la perfection du monde qui nous entoure tel qu’il est.
    La matériel et le spirituel ne sont pas des choses séparées et contradictoires en définitive !
    Tant de croyances à démanteler qui nous empêchent d’aller tant telle nouvelle direction, nouvelle voie qui s’ouvre à nous parce qu’on y associe de fausses croyances : pratique spirituelle = sainteté = vie monastique, pour ne donner qu’un exemple parmi mille autres idées reçues et croyances tellement ancrées en nous qu’elles nous empêchent d’apprécier la simplicité et la beauté des choses.
    Quel beau « travail » que de s’affranchir de toutes ces croyances et de découvrir l’amour en nous et autour de nous !

    Enfin, j’apprécie tout particulièrement la justesse de ce propos, chose que je ne savais pas :
    « Le mot bouddhisme est occidental, ce n’est pas un mot issu de la tradition du bouddha. En tibétain on emploie le terme « Nangpa » qui signifie « celui qui pratique l’intériorité »
    La pratique de « l’intériorité » est pour moi quelque chose de fondamental, de libérateur, de paradoxal aussi : aller à l’intérieur de soi , nous permet d’Etre, vraiment, à l’extérieur. Réconciliation avec le monde extérieur, réconciliation avec cet autre qui fait partie de moi. Et cela, je ne peux le découvrir qu’à l’intérieur de moi !

    Merci pour ce blog
    Belle journée à toi Arnaud,

    Elise

  • Evelyne (4 années)

    bonjour,
    est ce que le code de couleurs des habits est pour toutes les écoles du bouddhisme ou seulement pour le bouddhisme tibétain ?
    Vous dites que l’habit rouge et blanc est pour les Nangapa et l’habit rouge est pour les monastiques mais vous êtes en rouge et jaune avec un petit foulard orange. est ce que habit ici signifie la sorte de grande écharpe rouge et blanche que porte le Nangapa sur sa toge jaune ?
    on voit souvent dans les reportages des moines habillés avec une toge jaune et une autre par dessus rouge ou l’inverse. quelle est la signification de la couleur jaune ?
    j’avoue que je n’ai pas bien compris. pourriez vous m’éclairer ? merci beaucoup.

    • Arnaud Guétcheu (4 années)

      Evelyne,
      les écoles bouddhistes utilisent des vêtements de couleurs différentes. Les zen sont noirs ou gris,
      les bouddhistes « himalayens » sont rouges et jaunes, les moines indiens ou birmans sont en safran… Pour ce qui est de mon habit, j’explique cela sur cette présente page. Euh… non ce n’est pas moi sur la photo en rouge et jaune avec le foulard… c’est un pratiquant laïque tibétain, merci de regarder à nouveau la vidéo. Mais la chemise qu’il porte est la¨c, il aurait pu en porter une autre d’une autre couleur. Mais c’est en effet une couleur généralement portée. Pour ma part, comme il faisait chaud en février en Inde, j’ai opté pour le polo rose ! 😉 Quand je parle d’habit je signifie la jupe rouge et le Zen (grand tissu drapeau sur les épaules).
      Oui on voit aussi des moines avec un zen rouge recouvert d’un second jaune. C’est ainsi chez les tibétains, le zen jaune étant celui qui symbolise la prise de voeux monastique, il est donc porté uniquement par les moines ordonnés lors de cérémonies particulières. Durant ma retraite de 3 ans je portais ce zen jaune.
      Sinon… tout ceci reste accessoire… Mais il convient de se renseigner sur le sujet avant de s’autoriser à porter tel ou tel vêtement… En occident certains pratiquants portent des habits classiques et le zen rouge, d’autre sportent le zen rouge et blanc… Tout dépend des instructions du maître qu’ils suivent.

  • […] Arnaud Guétcheu […]

  • Audrey (5 années)

    bonsoir Arnaud,
    je viens de m’inscrire sur votre blog et à votre newsletter
    nous nous sommes rencontrés ce soir à la réunion collective avec Gabrielle et Aurélie
    comme votre intervention de ce soir, votre blog dégage une généreuse volonté de partage et d’altruïsme
    à bientôt
    Audrey

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Bonjour,
      au plaisir de vous croiser sur le blog et sur Dijon. Bonne continuation… le chemin de la méditation est précieux et pas si facile à entreprendre. N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires et à vous inscrire à la newsletter. Un cadeau vous attend ! http://forms.aweber.com/form/74/1416796774.htm

  • Laurent (5 années)

    Bonjour à Arnaud,

    je n’ai pas trouvé de formulaire de contact sur votre site alors je vous ‘écris en commentaire (n’hésitez pas à le supprimer une fois que vous en aurez pris connaissance.

    Juste une petite info. Je ne sais pas si vous connaissez ce nouveau site qui donne des cours de développement personnel. Les cours sont très bien (je les suis) et peut-être peuvent-ils intéresser les personnes qui vous suivent ou les visiteurs de votre site. (il y a un programme d’affiliation très intéressant).
    Je vous donne mon lien : http://www.coaching-facile.com/Kzyj79aj

    Même si il est vrai que ces cours n’ont pas de lien direct avec la méditation, il peut correspondre à grand nombre de personnes qui veulent avancer dans leur vie. J’insiste sur le fait que les cours sont d’un grande qualité, c’est pas du blabla. Tout est expliqué sur le site et je peux répondre à toutes vos questions si vous le désirez.

    Merci de m’avoir lu,
    je vous souhaite bonheur et réalisation.
    Cordialement,
    Laurent
    http://www.developpement-personnel.org

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Bonjour,
      nous aurons peut être le plaisir de contribuer ensemble à un carnaval d’articles ou d’héberger l’un de nos articles invités… JE n’ai pas pour habitude de faire de la pub sur mon blog pour l’instant. Je préfère insérer de l’info, des liens dans mes articles lorsqu’un article précis sur un site me plat. Je viens de m’abonner à ta newsletter (entre blogueur on va se tutoyer si tu le veux bien) et suivrai tes publications.
      Sinon, suis tu une formation au bloging. Je suis celle d’Olivier R..
      Pour la page contact, le lien est tout en bas du menu de droite.
      A plus

  • Karym (5 années)

    Bonjour Arnaud,

    C’est Karym du groupe blogueur pro.
    Je n’ai pas de trouvé de page contact pour t’envoyer un message perso.
    Peux-tu m’envoyer ton adresse mail stp. MERCI !!!

  • Sylviane (5 années)

    Bonjour Arnaud,

    merci pour ce partage,

    tout me parle, les enfants, l’école, les livres et le chemin sur les pas de Bouddha et bien sûr Bodhgaya.

    J’ai reçu un choc l’année dernière en voyant les enfants très jeunes, grelottants de froid dans la rue, cela à éveillé (réveillé ?) en moi le désir puissant de faire quelque chose pour ces enfants.
    De retour en France j’ai cherché comment faire plus et « le hasard » a fait que je suis tombée sur votre site qui rassemble ce que j’ai en tête et dans mon cœur.
    Je vais suivre une formation Montessori l’année prochaine pour m’investir plus avant auprès des enfants en France mais aussi en Inde.

    Serait-il possible de venir dans votre école pour aider… est-ce possible d’être logée sur place simplement ? ou pas trop loin, je peux aussi loger dans un monastère Bouddhiste…

    Je pense venir à BodhGaya de mi novembre à mi décembre 2012 environ pour l’ouverture des Kagyu Menlam.

    à bientôt de vous lire
    Sylviane

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Bonjour, merci pour votre témoignage. Je vous invite à découvrir le site spécialement dédié à L’Ecole des Soleils :
      http://www.ecole-des-soleils.org
      Inscrivez-vous à sa newsletter et vous aurez toutes les nouvelles et infos nécessaires au fil du développement du projet. Si vous allez au Kagyu Meunlam je peux vous recommander de loger chez nos amis de Bodhagaya (Shiva et son fils Manoj le coordinateur de l’école). Ils se feront un plaisir de vous accueillir. L’école est à une quinzaine de km de Bodhagaya dans un petit village. Cordialement

  • […] Pour aller plus loin concernant mon habit, je vous invite à consulter cette page. […]

  • Michèle (5 années)

    Je reviens sur cette page de présentation, et ne comprends pas pourquoi vous ne l’avez offerte qu’à ceux qui sont inscrits sur votre blog.
    J’ai tellement envie de dire à mes amis « va, sur le blog… il t’expliquera mieux que moi ! » D’accord, c’est un bon exercice pour essayer de formuler ce que j’ai envie de faire passer, mais cette page qui vous présente tellement naturellement sur vos « deux facettes » celle du monde des activités, et celle de la spiritualité (ce qui m’interroge très ardemment puisque je me bas presque constamment pour essayer de trouver ma place dans une société en complète désorganisation et où je donne par ailleurs des cours de yoga…) me semble tellement claire et lumineuse que je ne comprends toujours pas pourquoi vous la réservez à quelques-uns…
    Très belles rencontres à Vous !

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Oui… vous avez raison… J’hésite… il faut parfois passer de nombreuses étapes avant d’arriver au coeur du sujet… qui me cherche me trouve… dois-je me livrer d’emblée ? Pudeur ? Timidité ? Prudence ? Habileté ? Mais je constate qu’en effet il n’y a pas de page qui me présente… pas de page A PROPOS… c’est ce que j’étais en train de me dire et suis tombé sur votre commentaire… je vais donc la rendre publique… A bientôt

  • […] Arnaud Guétcheu […]

  • Arnaud (6 années)

    Au plaisir d’échanger… Tu es la deuxième personne à laisser un commentaire sur ce tout jeune blog, à ce titre je t’offrirai une surprise dans quelques temps… Les gestes symboliques ne sont pas sans importance, merci pour ton commentaire.

  • helenebri (6 années)

    Merci Arnaud, pour la mise en place de ce blog qui correspond tout à fait à mes attentes. Je me réjouis de pouvoir bénéficier de tes expériences et informations:)

    A bientôt, amicalement
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


Go to Top