Chant des Souhaits du mahamoudra

Merci de votre passage !

Souhaits du mahamoudra

chantés par Arnaud Guétcheu

Ecoutez le podcast en utilisant le lecteur ci-dessus.

Téléchargez le fichier en cliquant ICI.

 

 

 

17 comments

  • Binard Céline (12 mois)

    régularité, profondeur…sons qui semblent venir du tréfond et en même temps transcender tout…j’aimerai apprendre ses chants, est ce possible avec toi?

  • Bernadette (2 années)

    Merci pour cet enregistrement.
    Pour moi, francophone, la langue d’origine tibétaine pour chanter ces textes(quel est le mot en sanskri?), est un plus…Je ne comprends rien et cela me permet de me laisser porter par ce rythme qui conduit à rentrer dans la profondeur de soi en faisant fi du mental pour comprendre ce qui est dit et du coup activer le petit moulin intérieur!

    • Arnaud Guétcheu (1 année)

      Oui en effet c’est une façon de voir la chose… Il est aussi possible d’en connaitre la signification, de le chanter et d’être centré sur le sens des mots et d’être uni à leur sens par l’expérience… le moment venu ;). ce texte sera étudié et pratiqué en détail lors du palier 2 du programme Touchez le Bouddha.
      http://touchezlebouddha.com/palier-1/

  • annie s. (3 années)

    Transportant. Le rythme fait comme une vague et le son de gorge (selon ce que j’en perçois) semble vouloir faire vibrer toute la cage thoracique et la tête. Pouvez-vous nous en dire plus sur ces dimensions physiques, dont la respiration, la gorge, le passage de l’air, juste pour nous en imprégner encore plus ? Je songe combien les chants religieux sur terre ont des champs sonores particuliers, hors des sons naturels, et combien ils réussissent néanmoins à trouver des expressions si multiples. Vous ouvrez sur des paysages bien passionnants. Merci.

  • danielle (4 années)

    je suis arrivée sur cette page car j’ai commencé à lire votre ebook
    j’ai aimé écouter cet enregistrement
    peut il être utilisé au début de la méditation , pour retrouver le calme en en soi par exemple
    merci Arnaud pour votre aide
    cordialement
    daniellle

    • Arnaud Guétcheu (4 années)

      Oui Danielle, si le chant vous inspire et vous aide à vous placer en méditation pourquoi pas, mais il ne doit pas constituer votre méditation, juste le point d’entrée… ou de conclusion puisque c’est une prière de souhaits altruistes en direction de tous les êtres qui conclue parfois les session de méditation.

  • Pierre (5 années)

    Bonjours, j`explore votre site et je le trouve très intéressant,

    Les Tibétains ayant eux-mêmes traduit les chants et les textes sanskrits dans leur propre langue. J`aimerais savoir pourquoi ne chanterions nous pas plutôt les chants en français ils seraient aussi beau à entendre, tout en étant plus significatif à l`entendement.

    Merci

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Bonjour, oui vous avez raison pour une large part de votre message. Les maîtres nous encouragent à lire et pratiquer en français. Mais hélas le tibétain a été traduit en général à partir d’un champ lexical judéo-chrétien par des missionnaires. Leur lecture et leur compréhension du bouddhisme fut biaisée et donc leur traduction pas assez juste. L’usage du tibétain n’est pas près de disparaitre :
      – Toute lecture qui passe par notre vocabulaire français est chargé de notre culture. Par exemple que signifie le mot esprit en français ? Ce terme est polysémique et en tibétain il existe de nombreux mots pour désigner tel ou tel aspect. Et notre langue française manque de mots pour exprimer certaines notions, les traductions restent approximatives.
      – Il faudra donc un certain temps avant que les termes en français viennent remplacer le vocabulaire tibétain. Les chinois ont mis 400 ans !
      – Je vous invite à consulter cette excellente vidéo de l’IEB (Institut Européen Bouddhiste) sur le thème « Bouddhisme occidental, bouddhisme occidentalisé »
      http://www.bouddhismes.net/video/642
      Durant mes longues années de retraite, les pratiques alternaient entre français et tibétain. Viendra un temps où nous chanteront effectivement en français. Cela se fait dans certains centres comme Karma Ling http://centrebouddhistekarmaling.rimay.net/ dirigé par un lama français.
      Mais je comprends que la lecture du tibétain (en lettres tibétaines ou phonétisées) puisse demander un effort lorsque nous ne sommes pas familiers. Cette voie a tellement à nous donner, qu’il est bon d’investir dans l’étude et la patience.
      Dernière petite remarque : je ne sais pas pourquoi, mais dès qu’un groupe de français se met à chanter les textes de pratique en français ça sonne comme à l’église ! Nos racines sont profondes… Elles ont beaucoup de merveilles à véhiculer mais hélas aussi beaucoup de conceptions très loin du bouddhisme.
      Merci pour votre commentaire. Au plaisir de vous lire.

      • Pierre (5 années)

        Que de maux pour expliquer des mots, effectivement, une culture, une époque, et des mots, d`où l`importance d`avoir des maitres qualifiés pour nous enseigner !!

        Ne reste qu`à prier pour que l`assimilation des peuples au nom de la mondialisation ne vienne pas effacer tant de sagesse, et au rythme ou vont les choses …. !?

        Merçi,

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      J’ai oublié une chose : la majorité des textes de PRATIQUE tibétains ont été écrits par des maîtres tibétains.

  • Frette-Damicourt (5 années)

    Bonsoir Arnaud, en pleine lecture de l’Ebook, j’en suis arrivée à l’écoute de la Prière des Souhaits que vous chantez……….

    Magnifique j’ai l’impression d’écouter un moine tibétain -))…….. j’aime ces sons graves, je les ressens comme un appel, comme un déjà vécu

    Merci beaucoup pour tout ce que vous faites
    Je continue -)
    Amicalement
    Patricia

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Je vous souhaite une lecture inspirée… -)

  • Marc (5 années)

    Bonsoir Arnaud,
    Nous sommes tellement surpris après écoute de ce premier « chant », que nous aimerions avoir votre définition de la « polyphonie à synchronicité distendue ».
    Merci et bravo.
    Marc.

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Il y a plusieurs façons de chanter en harmonie à plusieurs. Parfois nous chantons d’une seule voix (même s’il y a plusieurs tons) et parfois nous pouvons chanter avec de légers décalages temporels.
      J’ai choisis d’enregistrer ces différentes pistes sans chercher à chanter d’une seule voix mais en laissant à chacune sa part de liberté… d’où un phrasé avec une sorte d’écho. Le tout est mixé sans écho ni traitement sonore des pistes. Voilà… J’espère que ça vous a plu. Lors d’un prochain enregistrement, je ferai un chant « d’une seule voix » en multipistes pour que vous voyez la différence. L’effet est différent. Là il se peut que vous ayez eu le vireux… 😉

  • annick gabignon (5 années)

    Bonjour Arnaud,
    J’ai commencé à lire votre ebook très intéressant, dense qui me plaît bcp.
    Je n »ai pas encore ressenti comment méditer avec des bruits ??
    Peut-être pouvez-vous m’aider ?
    Merci d »avance et bonne continuation !!
    Chaleureusement
    Annick

    • Arnaud Guétcheu (5 années)

      Bonjour,
      avez-vous désormais trouvé quelques pistes parmi ce que j’ai donné comme réflexions et outils ? Pouvez-vous préciser votre « besoin » ? Merci

  • tamby (5 années)

    Merci Arnaud pour ce travail !!! les questions viendront après lecture.
    Bonne journée
    Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Filtre anti-spam * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.


Go to Top