Si vous étiez dans la peau de cet insecte que verriez-vous? Si vous vous glissiez dans la peau d’une mouche? D’un vers de terre? Quels organes des sens auriez-vous? Qu’est ce que ces organes, associés à votre système cérébrale d’alors, généreraient comme univers perçu? Que verriez-vous?

[Méditation]

Ici et maintenant, que génère votre système cérébral de concert avec vos yeux?

[Méditation]

Pensez-vous être à ce point différent.e de ces insectes pour pouvoir affirmer que ce que VOUS voyez est LA vérité? La voie du Bouddha est une prodigieuse science de l’esprit qui vous réserve de grosses surprises!

Si on s’habille du costume de l’humilité et de l’objectivité, la seule chose que nous pouvons affirmer est que ce que nous percevons est généré par notre système sensoriel. Celui-ci comportant: les organes des sens, les voies de transmission au cerveau, le cerveau… et…….. A votre avis qu’est ce qu’il manque?……………………. Votre esprit!

[Méditation]

Et oui, une fois que le cerveau a joué son rôle:

Où se projettent les images, les odeurs, les sons, les sensations tactiles, les goûts, les pensées? Ceux-ci se déploient dans votre esprit.

« Esprit » n’est donc pas à entendre comme synonyme de « mental », mais comme indiquant « cette sphère »  que constituent TOUTES vos perceptions sensorielles et mentales.

[Méditation]

Quelle est donc la « dimension » de cette sphère où TOUT se manifeste?

[Méditation]

Cette sphère n’a pas de dimension, elle est sans centre ni périphérie: elle est cosmique. On l’appelle parfois le miroir cosmique.

Si notre entendement est fermement accroché à la perception habituelle (et « normale ») qu’il y a nous d’un côté et de l’autre ce qui nous environne, alors il est bien difficile d’entendre que:

L’ensemble des perceptions sont les rayonnements de nos consciences sensorielles donc notre esprit, notre « vrai visage », notre « corps ».. puisque c’est nous.

Ce que nous percevons est « le monde »  mais c’est aussi, et avant tout, le rayonnement de nos consciences. Ces deux vérités demandent un grand écart au mental illusionné qui « ne croit que ce qu’il voit« .

Quand il aura vu (réalisé) que tout n’est que le rayonnement de l’esprit, alors il ne croira plus à l’ex-illusion où tout était perçu comme extérieur à lui-même. Ce moment d’expérience est appelé « introduction à la nature de l’esprit » et donne lieu à d’autres compréhensions subtiles.

Cette expérience ne remet pas en cause les lois de la physique, l’existence des êtres, les saisons, les ouragans… qui constituent la vérité relative des apparences. Cette expérience enrichit la perception en dévoilant leur nature essentielle.

Terminons avec nos chers insectes:

Pensez-vous que ce que perçoit la mouche, l’abeille, ou tout autre animal, soit moins vrai que ce que vous percevez?

[Méditation]

Et si on vous plaçait dans « la peau » d’un yogi qu’évoque le Dalaï Lama ci-dessus, penseriez-vous voir juste ou penseriez-vous voir une illusion?

[Méditation]

Ou penseriez-vous voir juste ET une illusion?

Les voies non-duelles

Les voies spirituelles non-duelles abordent ce type de sujet, mais toutes ne vont pas jusqu’à aborder la nature des apparences. C’est le propre de la voie du milieu et de certaines écoles philosophiques aux vues avancées. Ceci dit, si ces vues philosophiques s’étudient, elles n’ont de sens que si nous nous rendons à l’expérience directe de ce qu’elles expriment. Et la véritable compréhension n’est atteinte que par l’expérience directe. De la même façon que la saveur d’une soupe de piments au fromage bhoutanais ne peut être expérimentée que par la dégustation, les mots ne suffisent pas, le corps d’arc-en-ciel, les 3 corps de bouddha… ne peuvent véritablement se comprendre QUE par l’expérience directe.

A moins d’avoir des prédispositions extraordinaires, cela ne cours pas les rues, une ribambelle de citations inspirantes et des textes philosophiques truffés de références et transmis avec une grande érudition n’y suffiront pas: être introduit à ce type d’expérience est souvent un long processus car notre esprit est complexe bien que d’une nature essentielle plus que simple. Les moyens habiles de la voie himalayenne nous propose de nous introduire à ce type d’expérience subtile.

Ce sont généralement de longs processus, mais resté.e connecté.e à Terres de Repos car du nouveau se profile…

Pour aller plus loin concrètement

Si vous voulez revenir sur ce type de sujet, je vous proposerai une série de conférence à l’automne. Nous ferons un détour par la science tout en nous appuyant sur des textes traditionnels tel que la citation du Dalaï Lama ci-dessus.

Pour être tenu.e informé.e des conférences, merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous.