Vous avez peut-être déjà vu le célèbre tableau de Magritte où il est écrit « Ceci n’est pas une pipe ».

Je vous invite à une investigation du même genre.

ATTENTION: elle peut révolutionner votre vision…

Cette illustration avec la Lune et le méditant peut être commentée sur plusieurs plans. Si nous revenons au tableau de Magritte, nous pourrions dire que sur cette illustration ne figure pas un homme mais qu’il s’agit de votre écran. Donc il n’y a pas d’homme 😉 Il n’y a donc pas de de Lune non plus. Vous ne regarder pas l’homme mais un assemblage de points lumineux sur votre écran.

Cette une nouvelle façon de regarder, et il y a en d’autres…

Ceci est l’Homme

Mais que signifie donc la seconde affirmation: Ceci est l’Homme?

Dame nature nous a doté d’un prodigieux outil: notre esprit et ses consciences sensorielles.

Tout ce que nous voyons, entendons, sentons, goutons, ressentons et pensons sont les rayonnements de nos consciences sensorielles et la conscience mentale. Ces rayonnements apparaissent en interdépendance de ce que nos organes des sens « rencontrent » et des nombreux mouvements cognitifs qui décodent ces signaux et façonnent nos perceptions. Tout ceci se déploie dans notre « esprit », pareil à un miroir cosmique, sans centre ni périphérie.

Quelle merveille !

Ceci est un point de vue non-habituel et pourtant au centre de toutes les traditions non-duelles et de nombreuses grandes voies spirituelles. Maître Eckart, l’un des plus grands mystiques de la voie chrétienne avait précisément été écarté de l’enseignement par Rome pour ces enseignements non-duels, avant d’être réhabilité plusieurs siècles plus tard.

Nous pouvons donc affirmer que si tout ce que nous voyons, entendons, sentons, goutons, ressentons et pensons sont les rayonnements de nos consciences sensorielles et la conscience mentale, alors TOUT, radicalement TOUT, est donc notre propre esprit, notre véritable visage, NOUS, SOI… Notre véritable corps… Dans la tradition du bouddha on parle de réaliser « nos » 3 corps de bouddha. Vaste et profond sujet.

Oulala… Je  sais qu’à la lecture de ces mots, vous êtes nombreux à vous sentir ici comme jetés dans un grand bain depuis un plongeoir de 10 mètres 😉 Et votre entendement a bien du mal à s’ouvrir à cette notion de non-dualité. C’est normal, depuis des temps immémoriaux nous fonctionnons en mode dualiste: nous expérimentons la p »présence d’un centre » (moi, égo, sujet…) qui fait face au monde, aux autres, à l’extérieur… C’est vivre en le mode duel.

Mais nous pouvons aussi expérimenter un autre mode: la vision non-duelle. Celle où le centre est « aboli », non-né, résorbé…

En ce mode non-duel, les perceptions sont alors réellement expérimentées comme les rayonnements de l’esprit: TOUT est donc l’Homme.

[Méditation]

Comprendre ceci par l’intellect est accessible, mais l’expérimenter directement est une toute affaire; même si à cet instant-même les perceptions sont déjà les rayonnements de notre esprit.

La pleine lune

Et la lune dans tout ça?

L’ensemble des rayonnements de nos consciences, donc radicalement TOUT peut être appeler le Pleine Lune éternelle, le Lotus aux mille pétales, le Joyau qui exhausse tous les souhaits, Terre pure…

[Méditation]

Je vous propose un bref exercice: regardez devant vous avec acuité, mais sans rien fixer de particulier. Restez l’esprit ouvert et dégagé, TEL QUE, sans spécialement méditation ni cogiter. RESTER EN ROUE LIBRE… un bref moment comme 20 secondes. (Ne pas compter les secondes.)

[Méditation]

Reprenez l’exercice puis au terme de ces « 20 secondes », tout en restant le regard droit devant, « regarder en vous ».

[Méditation]

Qu’avez-vous vu?

[Méditation]

Il est fort probable que vous ayez répondu : rien.

Vous commencer à avoir quelques clés de plus pour décoder l’image…

Derrière cet horizon se trouve mille et une merveilles qui peuvent se révéler. Le Lotus ne demande qu’à s’épanouir…

 

Pour aller plus loin

Si vous voulez aller plus loin sur la notion de non-dualité, voici un second article sur le sujet:

Voyage et non-dualité