voeux2017

A une époque où les moyens de communication accélèrent l’histoire, il est temps de mesurer combien nous avons tous notre part à jouer pour fédérer tout ce qui peut réveiller l’humanité de sa torpeur co-responsabilité meurtrière:

guerres, misère, maladies… sont façonnées par l’homme et la société que chaque citoyen tolère. Il est donc « simple » d’oeuvrer pour l’éradication de ces maux. Mais sommes-nous individuellement engagés pour faire émerger un fort sursaut humaniste? A force de laïcité à la française, on range au placard l’humanisme toutes ses formes. Les élans du coeur sont en recul vertigineux et la vertu est savamment « ridiculisée » par l’absurde culte de la violence, de la compétition, du pouvoir, de l’élitisme, de la bienpensance et de la tromperie.  La désinformation, la manipulation, les intérêts financiers, la soif de pouvoir, la peur de l’autre, l’absence de confiance en l’humanité… tirent les ficelles qui produisent des ravages et façonnent une humanité malade. Pire encore, la soif de louange écarte des lignes éthiques et la peur du blâme bride la parole audacieuse mais juste et responsable. La corruption terrorise les justes.

Tout ceci abaisse la vitalité, le discernement et la créativité du peuple, de l’humanité moribonde qui vit bien en-deça de ses potentiels.

Pourquoi la joie, la communion… ne sont que rarement vécues en puissance lors d’évènements rares tels que des mariages, de grandes victoire sportives, de repas festifs annuels… Pourquoi ces ondées de grâce ne sont-elles pas le quotidien au travail, en famille, au village?

Pourquoi le peuple fait la gueule quand un troubadour joue de la musique dans le métro? Pourquoi on rit jaune quand quelques personnes rient aux éclats? Pourquoi les feux d’artifices ne sont pas quotidiens mais autorisés une fois l’an? Pourquoi le français est réputé pour être grincheux? (Le processus se mondialise-t-il?)

Nous sommes moribonds. Dépressions, obésité, arthrose, cancers… sont autant d’indicateurs qui ne trompent pas… L’homme en est arrivé à agir contre son bien-être et sa santé. Insensé !

Alors que le bébé rit aux éclats…

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi la joie des bébés nous émerveille? Et pourquoi l’enfant perd vite cette fraicheur? Pourquoi l’adulte l’a oublié?

Il n’y aucune « raison valable » pour que cela se produise!!! AUCUNE! L’homme est lui-même responsable de sa dégénérescence en créant et cultivant des systèmes, des systèmes de croyances, des usages, des cultures, des politiques, des modes, des conditionnements… qui l’exilent de la fraicheur qui habitait son coeur de bébé.

Ici et maintenant, votre coeur a toujours le potentiel de joie et de fraicheur qui ne demande qu’à s’exprimer à votre service et au service du plus grand nombre. Pourquoi aimons-nous le bouddha rieur? Chaque coeur est capable de cela s’il se protège de ce qui le tue.

L’humanité a son destin entre les mains. Il est temps de faire de bons choix… Le premier pouvant être de donner le pouvoir au coeur.

Si notre époque ne s’y prête peut-être pas encore, au moins pouvons-nous planter des graines pour que cela se produise dans quelques générations. Cela ne se produira pas sans cause. A chacun de cultiver déjà son propre jardin à la façon des sages.

Et demain?

Sommes-nous dans un monde qui raisonne en tendances? Sommes-nous dans un monde ou les acteurs vertueux sont en mesure de bâtir la transition vers un monde vraiment meilleur et riche de sens? Où en sont l’éthique, l’intégrité, l’altruisme, l’attention, la saine ambition pour façonner un monde riche de sens et des vies gouteuses?

Aux charmes citoyens !

Je vous souhaite une excellente année 2017.

Quelle vous soit douce et inspirante… comme jamais !