eveil-1200-627  Vous êtes-vous déjà autorisé(e) à envisager votre éveil? Savez-vous exactement ce que ce terme désigne? Et savez-vous par quel bout vous allez vous y prendre?

Pour débuter, je vous invite à mettre quelques points sur les i et les barres aux t!

Nombreux sont ceux qui ont déjà souhaité s’éveiller, mais extrêmement plus nombreux sont ceux qui n’envisagent jamais le sujet. Parmi ceux qui l’envisagent, ceux qui passent à l’action de façon « efficace » sont aussi rare que les étoiles en plein jour.

Deux signes viennent confirmer ces propos:

1- notre monde est la proie à de nombreux maux causés par l’homme lui-même. En l’état actuel des choses, l’homme semble bel et bien être un loup pour l’homme

2- le nombre de pratiquants spirituels atteignant des niveaux de contemplations subtils semble très faible de nos jours.

A qui la faute ? Les facteurs individuels, civilisationnels et pédagogiques sont nombreux. Mais penchons-nous sur votre façon d’appréhender (ou non) votre propre éveil.

Remarque préliminaire

Notez dès à présent que, pour le serviteur qui vous écrit, l’ensemble des grandes traditions contemplatives authentiques sont nées de l’expérience universelle éveillée des maîtres initiateurs de ces traditions. Le regretté Très Vénérable Karma Rangjoung Kunkyab(Kalou rinpoché) disait:

« Les enseignements de l’ensemble des grandes traditions spirituelles sont bénies par la compréhension de la nature de l’esprit ». Karma Rangjoung Kunkyab (Kalou rinpoché)

Les sages issus de la voie du Bouddha utilisent un vocabulaire spécifique, ceux qui vous sont familiers dans votre tradition devraient vous venir à l’esprit… Bien qu’ils soient important pour ne pas faire d’erreurs, de raccourcis, d’amalgames et d’assimilations, ne vous arrêtez pas trop sur les mots, votre intuition au-delà de l’intellect fera les connexions. Tout discours tendant à opposer les traditions contemplatives est le signe d’une absence de connaissance profonde de sa propre tradition. Dans le même sens, toute tentative de prosélytisme est le signe de peu d’éducation spirituelle… A ce sujet voir mon intervention à l’UNESCO pour la paix dans le monde. Les conseils dans cet article valent donc quelques soit votre tradition spirituelle.

Pourquoi planifier votre éveil

Votre éveil s’est-il déjà produit? Si oui, quels maîtres spirituels vont ont confirmé qu’il s’agissait bel et bien de la reconnaissance de votre nature profonde et non d’une expérience d’un autre ordre?

A titre d’exemple:

– Il ne suffit pas de voir apparaitre un arc-en-ciel face à vous pour avoir réalisé l’éveil!  😉

– Il ne suffit pas d’être envahi(e) par un puissante vague d’amour pour avoir réalisé l’éveil.

– Il ne suffit pas de voir son égo « disparaitre » pour avoir réalisé l’éveil.

– …

Voici les quelques balises que je propose de mettre dès maintenant sur votre chemin. Elles constituent des pépites ! Et c’est pour cela que je vous les donne en débutant cette série d’articles sur le sujet.

1- Partir en quête de la définition de l’éveil

2- Identifier les bienfaits qui en découlent et les méfaits que cela évite

3- Faire le point sur les voiles qui vous séparent de la contemplation de votre nature profonde (votre nature de bouddha): émotions, conditionnements, karma, ignorance fondamentale. Cette dernière étant la non reconnaissance de votre nature de bouddha.

4- Vous autoriser à planifier votre cheminement

5- Observer scrupuleusement votre intériorité au quotidien

6- Chercher les Amis de Bien et guides qui sont à même de vous guider sur le chemin

7- Vous offrir de « penser en dehors du cadre », c’est à dire voir plus haut que l’extrême majorité des gens: soyez ambition en matière d’éveil et donnez-vous les moyens de le réaliser. (1)

(1) J’entends déjà ceux qui disent que l’éveil n’est pas une compétition ou quelque chose à atteindre. Oui vous avez raison, mais à l’instant j’écris un sujet à même d’aider nos amis à passer de la procrastination à l’action en matière de méditation et de cheminement spirituel: si l’éveil ne s’est pas encore manifesté c’est qu’il y a peut-être quelques choses à faire… 😉  Un temps pour tout: les chemins sont variés, celui que nous proposent les sages himalayens passe souvent par l’accumulation de réflexions, méditations, actions… à même de dissiper ce qui nous sépare de la contemplation de notre nature de bouddha. Le moment venu en effet la non-action et la contemplation sont à l’ordre du jour. Chaque chose en sont temps. Mais, en général, penser que l’éveil se manifestera dans notre vie au bon vouloir de notre bon karma est la pire des erreur à faire ! C’est se comporter comme une feuille dans le vent. Si le vent du kamra ne nous a pas encore amené à l’éveil c’est qu’il faut changer le sens du vent. C’est pour cela que l’ensemble des traditions spirituelles proposent d’étudier, de réfléchir, de méditer…

 faconnezebandeau974

Voici l’introduction à quelques clés.

1- Partir en quête de la définition de l’éveil

En fonction des sources que vous utiliserez, les définitions seront profondes, farfelues, éthérées, concrètes, erronées, limitées, excellentes… Bref… Il n’est pas facile de s’y retrouver. J’apporterai de l’eau à votre moulin. Mais vous pouvez déjà vous lancer dans les investigations, cela débute votre épopée. N’oubliez pas cette page… Votre agenda est votre meilleur ami!

2- Identifier les bienfaits qui en découlent et les méfaits que cela évite.

Pour débuter vos investigations, je vous propose de découvrir 86 bienfaits de la méditation et d’en méditer quelques uns. Nous en aborderons d’autres ultérieurement.

Pour le moment, je vous laisse investiguer sur les méfaits que la non-reconnaissance de votre nature profonde entraine (émotions perturbatrices, les 6 mondes métaphoriques du samsara, les 51 facteurs mentaux…)

86 bienfaits de la meditationAccéder aux 86 bienfaits de la méditation

3- Faire le point sur les voiles

… qui vous séparent de la contemplation de votre nature profonde (votre nature de bouddha): émotions, conditionnements, karma, ignorance fondamentale. Sans connaitre ces points, comment pouvons-nous dissiper les mécanismes qui nous lient à l’égo, aux émotions…? Ne pas étudier ces points c’est comme vouloir éteindre un incendie sans couper la source du feu !!

A ce titre, je dois pousser un (mini) coup de gueule ! Vous connaissez l’expression « le naturel revient au galop », n’est-ce pas ? Alors comment pensez-vous qu’un mini-investissement en temps et en énergie en méditation et en spiritualité puisse produire des effets profonds et durables? Si vous souhaitez des résultats profonds, je suis dans le regret de vous informer qu’il va falloir de l’huile de coude, tanner votre coussin de méditation, faire preuve de diligence et avoir une vision à long terme !

Sur TERRES DE REPOS, je ne vous vends pas de rêves… Même si les fruits en chemin sont agréables assez vite, les maîtres savent que notre esprit est complexe et s’est tricoté des mécanismes égocentriques depuis des vies et des vies. Combien pensez-vous avoir eu de pensées depuis votre naissance ? Sans compter celles de vos vies passées si vous y croyez 😉

Ces pensées en nombre inconcevable ont eu un puissant impact sur vos façon de voir, penser, écouter, ressentir, réagir… Nous sommes emmaillotés dans un tissu complexe de pensées, tendances et conditionnements. Comment pensez-vous pouvoir vous en extirper en un processus express, fusse-t-il de 21 jours?

Le naturel revient au galop!

Oui le bien-être peut se ressentir assez vite, c’est d’ailleurs le signe que notre nature profonde est du domaine de la paix et du bien-être, et pour cela que  nous les recherchons. Mais le bien-être peut partir tout aussi vite!

D’ailleurs à ce sujet, pourriez-vous nous dire dans les commentaires quels sont les éléments de votre environnement et de vos habitudes qui peuvent impacter votre bien-être ?

4- Vous autoriser à planifier votre cheminement

Combien de temps consacrez-vous dans votre vie à votre croissance personnelle, votre spiritualité? Êtes-vous le capitaine du navire ou est-ce la vie qui mène votre barque?

En prenant quelques minutes pour faire le point, identifier

a- le temps dont vous disposez pour vous et ce que vous en faites. Cela contribue-t-il à votre avancée vers l’éveil?

b- le temps supplémentaire que vous pourriez dégager pour cheminer vers votre éveil: quelques occupations moins essentielles à vos yeux, tâches à déléguer, activités que vous jugez toxiques…

5- Observer scrupuleusement votre intériorité au quotidien

Avez-vous plutôt tendance à avoir le nez dans le guidon ou êtes-vous très souvent conscient(e) des affects qui vous habitent à chaque moment? Ici, nous n’en sommes pas encore à vouloir les pacifier, les maîtriser. C’est un autre sujet.

6- Chercher les Amis de Bien et guides qui sont à même de vous guider sur le chemin

Faire la liste des personnes qui ont eu et qui ont des influences positives sur nous peuvent vous aider à « cultiver votre paysage ». Vous pouvez aussi lister les noms des personnes que vous trouvez inspirants et dont vous aimeriez étudier un peu plus leurs sagesses.

Le stade suivant consiste à les lire, les écouter, les accompagner, les soutenir, les rencontrer…

Concernant les Amis de Bien, cette expression désigne tous ceux qui vous semblent alignés avec l’idée que vous vous faites de votre évolution spirituelle. Et ce quelque soit leur « niveau de spiritualité », l’essentiel étant de vous sentir connecté(e) à leur « soif » d’éveil.

7- Vous offrir de « penser en dehors du cadre »

… c’est à dire voir plus haut que l’extrême majorité des gens.

Pensez-vous que notre monde, nos sociétés soient faits pour conduire tous les êtres au bonheur et à l’éveil? Souhaitez-vous suivre des chemins complémentaires qui ont pour mission de vous élever un peu plus haut?

Si rester en lien avec notre monde tel qu’il est et vivre en harmonie avec la société qui est la notre est important, il semble encore plus important de s’autoriser à viser plus haut. C’est nous aligner sur nos potentiels véritables. C’est le premier pas stratégique qui nous en rapprochera. Nous récolterons des bienfaits personnels qui auront un impact sur notre entourage et la société. Ne soyons pas trop mégalo… mais les petites gouttes font les océans.

Ainsi, autorisez-vous à rêver haut, beau, grand, profond…

Offrez-vous quelques séances de « méditation informelle » où vous rêvez du monde idéal.

Et voyez si ce type de monde est loin du réel potentiel de l’homme ?

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’étude de ces points, il vous suffit de vous abonner à la newsletter du blog (via le formulaire en haut à droite). Je me ferai un plaisir de vous envoyer plus d’informations et d’instructions.

Vous pouvez aussi prochainement intégrer la prochaine session du programme Touchez le Bouddha sans être bouddhiste.

touchez-le-bouddha-new-1200-web

Découvrir votre épopée Touchez le Bouddha