Quand photos et symboles s’unissent pour réveiller le meilleur de nous… Toute l’alchimie des moyens habiles :

CLIQUEZ SUR L’IMAGE POUR AGRANDIR 

Les quatre premières photos font s’élever de la compassion en notre esprit : vouloir qu’autrui quitte la souffrance et que les causes de sa souffrance cessent. Les deux dernières photos illustrent l’amour : souhaiter le bonheur d’autrui et que les causes de son bonheur soient réunies et perdurent.

Il est une histoire tibétaine qui illustre l’amour et la compassion exactement de la même façon que cette photo. C’est l’histoire d’une mère portant son bébé sur le dos, elle n’a pas de bras. Marchant au bord d’une rivière au fort débit, elle trébuche et son enfant tombe à l’eau. Désespérée, elle le voit partir à la mort. Son cœur déchiré de le voir souffrir, elle est toute compassion. Puis, comme par miracle, un homme se trouve là et récupère l’enfant. La mère se trouve alors submergée par un puissant sentiment d’amour.

Ces puissants sentiments sont potentiellement dans le cœur de chacun de nous, c’est notre nature profonde. Même les aigris, obtus, coléreux, septiques etc… en sont dotés.

Initiations

Dans la tradition bouddhiste, la divinité Tchenrézi (le Grand Compatissant) personnifie ces sentiments. L’une des formes de cette « divinité » possède 11 têtes et 1000 bras. Dans chacune de ses paumes de mains réside l’œil de la compassion, chaque œil ayant une compassion et un amour aussi puissants que ceux de cette femme ! Notre esprit à aussi le pouvoir de démultiplier ces sentiments de façon puissante ! Il nous est possible de cultiver ces sentiments aux grands bienfaits pour soi-même et pour autrui. Tout l’art des initiations tantriques réside en la capacité de réveiller en nous les graines qui sommeillent. Ensuite, notre pratique spirituelle personnelle s’appuyant sur « les moyens habiles » (symboles, divinités, …) seront comme le soleil juste, la chaleur juste, l’humidité juste et le soin que nous apporterons à cette graine pour qu’elle murisse, se déploie en plante, feuilles et fruits.

Les initiations tantriques sont des moyens habiles qui mettent en veilleuse émotions perturbatrices, conditionnements, tendances et ignorance fondamentale pour nous introduire consciemment (ou inconsciemment) à des aspects purs de notre nature profonde. Les initiations réveillent en nous les graines que la pratique ultérieures fera germer. L’histoire traditionnelle de cette femme m’a été contée lors d’une initiation à Tchenrézi à Mille bras lors d’une pratique de jeûne.

Ce genre d’anecdote n’est que le début d’une aventure où notre entendement avance par « bons successifs dirigés vers le haut »…

Nous avons tous en nous de précieuses graines qui sont le patrimoine génétique spirituel commun à tout être humain. Leur apporter le soleil, l’eau, l’humidité et le soin, nous permettra d’en récolter toutes la beauté et tous les bienfaits. Ces graines sont déjà là ! Depuis tout temps ! A nous de les cultiver.

Quels peuvent être le soleil, l’humidité … ?

La chaleur de la bonté et autres conditions propices

– Nous placer sous la chaleur de la bonté de guides avisés et dotés d’éthique est une précieuse condition. Leur altruiste et aimante bonté sont comme le soleil qui fait fondre la neige des cimes enneigées des bénédictions en notre coeur. La puissance de leurs actes, paroles et pensées est toute orientée vers notre maturation, notre élévation… dans le seul but d’honorer la vie, d’honorer ce qu’il nous ai donné de faire :

Accéder au bonheur, ne pas faire le mal et contribuer au bonheur d’autrui.

– Nous remettre au terrain fertile de traditions authentiques riches en moyens habiles est une garantie et un raccourci certains.

– Baigner notre être dans l’humidité parfaite de notre assiduité dans les réflexions et la pratique méditative encrée en le quotidien nourrira notre intériorité.

A chacun de prendre la décision…

Cette sublime vidéo représente cette divinité Tchenrézi. Sublime vidéo pour offrir ces nobles sentiments. Imaginez que la danseuse en tête médite consciemment être habitée par un puissant sentiment d’amour et de compassion (symbolisé par chacun des yeux dans chacune de SES mains). C’est précisément ce que médite au quotidien certains yogis, et probablement cette danseuse. Tout laisse à croire que le chorégraphe est un initié.

Remarque de taille : les danseurs sont des sourds !!!!! (Article à l’appui :http://www.tendancesourd.com/bouddha-a-1000-mains/)

D’une divinité de multiples divinités peuvent naitre. Nous sommes tous des récepteurs/émetteurs pour véhiculer ce qu’il nous semble bon de cultiver, véhiculer… et partager. 😉